Et de deux pour Rubens Barrichello

RTBF
RTBF - © RTBF

Le Brésilien Rubens Barrichello (Brawn GP) a remporté le Grand Prix d'Italie de Formule 1, 13-ème des 17 épreuves du chamionnat du monde, dimanche sur le circuit de Monza.

Barrichello a signé son deuxième succès de la saison au terme d'une course très terne, dont le seul fait marquant aura été la violente sortie de piste du champion en titre Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes) dans le dernier tour, alors que la 3e place lui était promise. Le Brésilien s'est imposé grâce à sa stratégie de course en un arrêt, choisie par les trois-quarts de la grille à l'exception des trois pilotes les plus rapides en qualification, Hamilton, l'Allemand Adrian Sutil (Force India), finalement 4e, et Räikkönen.

 

Le GP d'Italie marque le retour au sommet des Brawn GP. Et avec sa 2e place, le Britannique Jenson Button réalise la meilleure opération du jour et consolide sa place de leader du championnat des pilotes. Avec un total de 80 points, Button ne perd que deux unités sur Barrichello, qui revient à 14 longueurs.

 

Ses deux autres concurrents pour le titre sont très loin: l'Allemand Sebastian Vettel, 3e au général mais dépassé toute la course, ne marque qu'un petit point, grâce à l'accident de Hamilton. Et l'Australien Mark Webber a abandonné dès le premier tour.

 

L'Allemand Adrian Sutil a réalisé un bon week-end en Italie, se classant 4e après avoir signé le 2e temps des qualifications. L'Espagnol Fernando Alonso (5e) a effectué un bon début de course avec plusieurs dépassements, mais il s'est retrouvé coincé derrière Vitantonio Liuzzi (Force India). L'Italien, dont c'était la première course en F1 cette saison, a joué de malchance, contraint d'abandonner sur incident mécanique alors qu'il était 4e.

 

Le Finlandais Heikki Kovalainen (McLaren-Mercedes), 4e sur la grille et candidat à la victoire, a réalisé une course décevante, terminant à la 6e place. L'Allemand Nick Heidfeld (BMW Sauber) est 7e.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK