En Flandre, des guides touristiques sur mesure pour les enfants atteints d'autisme

Joyce Azar, journaliste à la VRT
Joyce Azar, journaliste à la VRT - © Tous droits réservés

Un nouveau projet a été lancé en Flandre pour aider les enfants atteints de troubles autistiques à effectuer des sorties en famille en toute sérénité. Le sujet était au cœur de la chronique "Vu de Flandre" présentée sur La Première par Joyce Azar, journaliste à la VRT.

Le projet s’appelle "Toerisme voor Autisme" (Tourisme pour Autisme). Il consiste à faciliter la vie des parents, et surtout des enfants atteints d’autisme, lorsqu’ils visitent un lieu d’attraction. Il faut savoir que ces enfants ont souvent besoin d’une structure, d’une forme de prévisibilité. Le bruit, les lumières vives, les odeurs ou encore les contacts brusques peuvent générer chez eux des moments de stress.

C’est pourquoi Sien Depoortere, une étudiante en psychologie de la KUL, a voulu soutenir ces famillesen élaborant pour elles des sortes de "feuilles de route". Elle a ainsi visité une vingtaine de lieux différents - des zoos, des musées, ou encore des sites touristiques - au sein desquels elle a minutieusement analysé et répertorié tout ce qui était susceptible de constituer un obstacle ou un défi pour ces enfants.

Éviter les imprévus

A travers une petite histoire informative et des photos, les parents peuvent ainsi préparer leur enfant à éviter d’éventuelles imprévus désagréables. Exemple: lorsque dans une plaine de jeu intérieure, il est demandé d’enlever ses chaussures, ce qui peut être perturbant pour certains de ces enfants. Le petit guide prévient l’enfant, tout en lui suggérant d’enfiler ce jour-là ses plus belles chaussettes. Il lui explique aussi qu’il faudra parfois se boucher le nez au zoo d’Anvers, notamment en visitant les hippopotames qui sentent apparemment mauvais, et qu’en grimpant au sommet de la tour Saint-Rombout à Malines, il faudra se préparer à entendre les cloches sonner toutes les sept minutes et demi.

Fini donc les mauvaises surprises. La bonne nouvelle, c’est que ça fonctionne. Une vingtaine de familles ayant un enfant atteint d’autisme ont testé ces programmes confectionnés sur mesure. Toutes indiquent avoir pu éviter les moments de tension lors de leur sortie. 

Planckendael, Musée des Sciences naturelles...

Ces guides sont accessibles en ligne, gratuitement, sur le site toerismevoorautisme.be. On y trouve notamment des infos sur Planckendael, le Fort de Breendonck ou encore l’observatoire public Urania.

Pour l’instant, la page regroupe une vingtaine de lieux, principalement en province d’Anvers. Mais la ville de Gand, ainsi que les provinces du Limbourg et de Flandre occidentale ont aussi montré leur intérêt pour le projet. A Bruxelles, le Musée des Sciences naturelles fait partie des lieux présentés.

Le hic, c’est que les explications sont bien évidemment en néerlandais. Qui sait, peut-être qu’un projet similaire verra le jour côté francophone pour permettre aux enfants atteints d’autisme de sortir plus facilement de chez eux. Et de découvrir en toute sérénité les richesses de ce monde.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK