Émeutes à Bruxelles: Philippe Close est l'invité de Jeudi en Prime

Émeutes à Bruxelles : Philippe Close est l'invité de Jeudi en Prime
2 images
Émeutes à Bruxelles : Philippe Close est l'invité de Jeudi en Prime - © THIERRY ROGE - BELGA

Samedi 11 octobre, des émeutes éclatent dans le centre-ville de Bruxelles à l'issue de la qualification du Maroc pour le championnat du monde de football. Mercredi 15 octobre, nouvelles échauffourées Place de la Monnaie. A la tête de la Ville de Bruxelles depuis juillet dernier, Philippe Close connaît aujourd’hui son premier grand défi et son premier lot de critiques. "La police a fait son job", a-t-il assuré le week-end dernier. Mais certains politiques se demandent si Philippe Close a fait correctement le sien. C’est le cas d’élus cdH, DéFI ou encore du député fédéral N-VA Koenraad Degroote pour qui: "une interdiction des rassemblements dans le centre peut être nécessaire, surtout dans les zones précaires".

Aux critiques politiques s’ajoutent celles des syndicats: "La posture ‘on n’a rien à se reprocher’, nous ne l’acceptons plus", a réagi Stéphane Deldicque, secrétaire permanent CSC Police.

Suite aux émeutes de samedi, le Ministre de l’Intérieur, Jan Jambon, a également demandé l'ouverture d'une enquête sur les circonstances dans lesquelles s'est déroulée l'intervention policière de samedi soir dans le centre de Bruxelles.

Alors comment Philippe Close gère-t-il ces pressions ? Comment le successeur d’Yvan Mayeur, celui que le PS a choisi pour rehausser l'image du parti entachée par plusieurs scandales, va-t-il éviter d’autres incidents et maîtriser ces polémiques ? Ces émeutes révèlent-elles un échec dans l’intégration sociale d’une partie jeunesse ? Le bourgmestre de Bruxelles répondra à ces questions, parmi d’autres, ce soir à 20h sur le plateau de Jeudi en Prime.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK