Ecolo/Groen « premier groupe au fédéral »? Pourquoi ça ne tient pas

Face aux militants Ecolo et Groen, réunis dans la salle de la Madeleine à Bruxelles, la présidente de Groen a déclaré que les verts pourraient « devenir le premier groupe au fédéral ». Pourtant, cette déclaration pourrait bien ne jamais devenir réalité, malgré l'état partiel des dépouillements du scrutin de ce dimanche. 

« Les déclarations de Meryem Almaci (présidente de Groen) doivent être considérées avec prudence à ce stade », estime un analyste du CRISP. Alors que les dépouillements s'éternisent et prennent plus de temps que prévu, difficile de faire de telles prospections. « Dans l’état actuel des dépouillements, Écolo et Groen obtiendraient ensemble 21 sièges à la Chambre des représentants, soit quatre de moins que la N-VA, créditée actuellement de 25 députés fédéraux », estime le Centre de recherche et d'information socio-politique.


►►► À lire aussi Ecolo en tête des élections fédérales pour la circonscription de Bruxelles-Capitale


C'est donc bien la N-VA qui devrait être le principal groupe à la Chambre et non les écologistes flamands et wallons réunis. À moins que la tendance ne s'inverse, les déclarations de Meryem Almaci seront donc à considérées comme fausses.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK