Destexhe met la Wallonie à l'arrêt

Philippe Walkowiak
Philippe Walkowiak - © RTBF

Le Parlement Wallon restera donc en rade tout ce mois de mars. Pas une seule réunion. Les députés wallons se sont réunis le 27 février, ils ne se reverront que le 3 avril … si tout va bien !

Pris de court

Pourtant, depuis le revirement du cdH organisé en juin 2017 par Benoît Lutgen, tout le monde savait que la majorité ne tenait qu’à un fil. Pendant plus d’un an, socialistes et écologistes auront joué le jeu et MR-cdH semblent s’être assoupis dans la dernière ligne droite. Chez les libéraux, on reconnaît n’avoir rien vu venir. Patricia Potigny (63), deuxième suppléante qui a remplacé Véronique Cornet décédée, n’avait recueilli que 985 voix, le sixième score des neuf suppléants MR dans la circonscription de Charleroi. Lors des dernières communales, dans sa commune de Montigny-le-Tilleul, où le MR domine avec 12 sièges sur 21… elle a réussi l’exploit de ne pas se faire élire (148 voix). Mais en passant avec armes et bagages sur la Liste Destexhe, elle permet à celui-ci d’exister, de peser politiquement et d’ em…der royalement le MR.

Et maintenant ?

La défunte/actuelle (?) majorité wallonne entendait mettre les bouchées doubles pour présenter un bulletin final le plus étoffé possible. La coalition MR-cdH n’aura été réellement opérationnelle qu’un an et demi ; elle doit donc épingler des symboles. Comme le service minimum dans les TEC ou la baisse de taxes sur l’immobilier, la réorganisation des APE faisait partie des " trophées " que la dernière coalition entendait présenter. Le ministre Jeholet en a désormais fait son deuil.

Le Parlement Wallon est-il pour autant déjà en vacances ? Le gouvernement wallon formellement lui aussi en affaires courantes ? Il y a eu quelques tiraillements entre ceux qui étaient prêts à négocier avec Alain Destexhe et ceux, comme Jean-Luc Crucke, qui n’ont aucune volonté de négocier, pactiser avec la droite extrême sous peine de mettre en cause les valeurs libérales.

L’absence du président du cdH/député wallon pour cause de villégiature a aussi compliqué la donne.

Il faudra s’entendre avec le PS et ECOLO pour éventuellement faire passer certains dossiers. Cela s’annonce compliqué.

Même si le 26 mai, il ne dispose pas de listes partout, si il ne décroche aucun siège au sud du pays, Alain Destexhe aura déjà réussi à bloquer les institutions wallonnes.

@PhWalkowiak

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK