David Cameron ce modèle…

David Cameron ce modèle…
David Cameron ce modèle… - © Tous droits réservés

David Cameron pose ses exigences pour que la Grande Bretagne reste dans l’union. Et la NVa applaudit.

La NVa siège dans le même groupe que les conservateurs britanniques au parlement européen. Bart de Wever n’a pas tardé a démontré que cette alliance n’était pas que stratégique mais aussi idéologique. Je le cite " La vision de Cameron n’est pas seulement bénéfique pour le Royaume-Uni, elle l’est pour l’Union européenne et donc pour la Flandre ".

L’intérêt des Flamands rejoint donc ceux des Britanniques. Bart de Wever ne s’en est jamais caché. Il considère David Cameron comme un modèle.

L’Europe sauce Cameron

Donc l’esprit général c’est rappeler que l’Europe doit rester un marché commun et ne pas devenir un pays commun. Mais la mesure la plus sensible c’est cette demande de priver durant 4 ans les ressortissants des autres pays européens de certaines prestations sociales quand ils s’installent au royaume unis.

Nous y sommes, on retrouve ici la ligne de Bart de Wever, qui voulait limiter l’accès à la sécurité sociale pour les réfugiés.

Il dit : "La libre circulation au sein de l'Union n'est pas un laissez-passer pour faire son shopping parmi les États-membres à la recherche de la meilleure protection sociale. David Cameron l'a compris ".

Problème cette mesure est un coup de canif dans le contrat européen. Le porte-parole de la commission parle d’une discrimination directe entre citoyens européens.

Soutient de la Belgique à Cameron ?

C’est la bonne question. Open Europe, un Think Tank londonien a classé les pays amis et ennemis de David Cameron. Dans les amis on retrouve les pays bas, l’Irlande, les scandinaves. Dans les ennemis de Cameron, la Pologne, l’Espagne, le Luxembourg et la Belgique. Open Europe s'est sans doute basé sur la longue tradition pro-européenne de la Belgique. Mais à un peu oublié qu'elle est aujourd'hui dominée politiquement par un ami de David Cameron. La Belgique est-elle oui ou non alliée de David Cameron dans sa quête d'une Europe à la sauce britannique? La question doit trouver une réponse dans les prochains jours.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK