Communales 2018: la VRT stimule la participation citoyenne

A quatre mois des élections communales, la VRT a créé une plateforme en ligne pour donner la parole aux citoyens flamands.

Le site web lancé par le service public flamand s’intitule "Jij kiest" (ce qui veut littéralement dire " Tu choisis "). La plateforme permet à toute personne qui le désire d’exprimer une idée concernant sa commune. Les participants ont la possibilité d’émettre des propositions dans différents domaines, comme la mobilité, le vivre ensemble, ou encore la sécurité, et de déterminer, peut-être, l’agenda politique de leurs futurs élus locaux. Car oui, " une personne suffit parfois pour provoquer un changement ". C’est d’ailleurs le slogan de ce projet de la VRT, un projet qui a pour objectif de stimuler la participation citoyenne, surtout auprès des jeunes.

Ce n’est pas la première fois que la VRT développe ce genre d’initiative. En 2012 déjà, lors des dernières élections communales, elle avait lancé "De vragende partij". Le concept était le même: permettre aux citoyens de s’exprimer. Il avait connu un franc succès, puisque près de 12.000 propositions avaient été enregistrées.

Environ 80% des candidats aux élections s’étaient également inscrits pour dialoguer avec les électeurs. Par la suite, nombre d’entre eux, fraîchement élus, avaient d’ailleurs respecté les désirs émis par leurs concitoyens, en y apportant des solutions concrètes. Une belle réussite donc, pour laquelle la VRT a été récompensée en Italie et en Allemagne, où le service public flamand a remporté en 2013 le prix Europa du meilleur projet en ligne. 

Cette fois encore le succès semble être au rendez-vous.

En moins d’une semaine, quelque 1.500 propositions ont déjà été émises. Chacune d’entre elles apparaît donc sur la page de la commune concernée. Les citoyens ont alors l’opportunité de les liker (ou de désapprouver). Les idées exprimées sont très diverses, allant par exemple de l’installation de toilettes publiques sur les plages d’Ostende, à la mise en place d’une piste de danse permanente sur l’Escaut.

Plus sérieusement, quelques tendances se dégagent déjà clairement. Un tiers des propositions qu’on trouve sur le site concerne la mobilité, et plus particulièrement l’aménagement de pistes cyclables. Viennent ensuite les sujets portant sur l’environnement et les infrastructures, avec notamment la problématique des déchets, et la demande de nouveaux espaces verts. 

Cette plateforme est finalement aussi un outil qui permet aux responsables politiques de connaitre les priorités des habitants de leur commune. 

D’ailleurs la VRT leur facilite la tâche puisqu’en septembre prochain, les trois propositions les plus populaires pour chacune des 300 communes flamandes seront mises en avant par la plateforme pour créer un véritable débat. Le service public espère que les candidats aux élections y participeront. Et que les citoyens parviendront de la sorte à vraiment faire la différence. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK