Santé, migration, climat... ce qui préoccupe les Flamands

Qu’est-ce qui préoccupe le plus les Flamands ? Et qu’est ce qui, selon eux, devraient être les priorités des dirigeants politiques ? A l’approche des élections, la VRT a mené une grande enquête. Et les résultats sont parfois surprenants.

La VRT a sondé près de 3200 Flamands en mars et avril dernier. Premier constat : ce qui angoisse le plus les habitants du nord du pays est de souffrir d’une maladie incurable. En numéro 2, on retrouve la crainte d’une migration incontrôlée. Vient ensuite la peur de ne pas pouvoir vivre décemment une fois la retraite entamée. La pension est d’ailleurs la priorité politique absolue des Flamands. Elle est suivie par la sécurité sociale, et la lutte contre la criminalité.

Emergence du climat

Un nouveau thème a également fait son entrée dans le top 5 des plus grandes inquiétudes des Flamands. Alors qu’en 2014, lors de la dernière enquête du genre menée par la VRT, on retrouvait encore la crise économique et financière parmi les plus grosses craintes des habitants du nord du pays, le climat a cette année fait son apparition et se retrouve à la quatrième place des préoccupations des Flamands. Bonne nouvelle pour la planète, sauf qu’étonnamment, l’environnement et le climat n’arrivent qu’à la 12e et 13 place des priorités politiques des personnes sondées. Si environ 6 Flamands sur 10 se disent prêts à adapter leur mode de vie pour protéger l’environnement, leur nombre chute lorsqu’on leur présente des propositions plus concrètes. Ils ne sont ainsi plus que 4 sur 10 à être prêts à payer plus cher pour l’utilisation de produits polluants.

Cette forme de contradiction est également remarquée autour du thème de la diversité. D’après le sondage, une majorité de Flamands ne rejette pas la société multiculturelle dans laquelle ils vivent aujourd’hui. Mais il semble malgré tout qu’une certaine appréhension des étrangers demeure puisque 4 Flamands sur 10 affirment éprouver de la méfiance envers les personnes issues de l’immigration, même lorsque ces dernières parlent parfaitement néerlandais. On notera d’ailleurs que l’identité est un thème qui a pris de l’ampleur par rapport à 2014. Pour une majorité de sondés, l’idée que les nouveaux-arrivants doivent souscrire aux « valeurs flamandes » est prédominante.

Séparatisme et autonomie

Pour finir, on retiendra deux résultats marquants : ceux qui concernent le dernier des soucis des Flamands, et leur dernière priorité… Loin des clichés que certains peuvent avoir sur le nord du pays, ce qui préoccupe le moins ses habitants, c’est la scission de la Belgique. Toujours d’après le sondage, la dernière des priorités que les dirigeants politiques devraient avoir est l’obtention de plus d’autonomie flamande. Tant qu’à terminer sur une note positive, on rajoutera que globalement, les Flamands sont plus optimistes qu’avant, et que leurs inquiétudes les mènent à vouloir plus de solidarité et de tolérance. Reste à voir comment les résultats de cette enquête se traduiront le 26 mai prochain.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK