Alonso "surpris" par l'affaire Renault

RTBF
RTBF - © RTBF

L'Espagnol Fernando Alonso s'est dit surpris par la controverse entourant sa victoire au Grand Prix de Formule 1 de Singapour 2008, jeudi à Monza, où se courra dimanche le Grand Prix d'Italie.

Renault est soupçonné d'avoir volontairement provoqué l'accident de son second pilote, le Brésilien Nelson Piquet Jr, à Singapour pour favoriser la victoire d'Alonso. L'écurie est convoquée pour ces faits le 21 septembre devant le Conseil mondial du sport automobile de la FIA.

 

"Je ne peux pas imaginer une telle situation. Donc je suis surpris. Maintenant, passons à autre chose. Je ne passerai pas plus de temps sur ce sujet", a-t-il réagi en conférence de presse. "Après l'audition (du 21 septembre, NDLR), tout sera clarifié. Il sera alors temps de commenter. Mais maintenant, ça n'a aucun sens", a jugé l'Espagnol. Citant un rapport présenté à la Fédération internationale de l'automobile (FIA), le double champion du monde "ne savait rien des plans présumés visant à provoquer délibérément un accident", avait révélé jeudi le site spécialisé autosport.com.

 

Lors du Grand Prix de Singapour, le 28 septembre 2008, l'Espagnol, parti en 15-ème position, avait ravitaillé le premier, très tôt dans la course, juste avant que Piquet Jr. ne heurte un mur au volant de sa Renault. Cet accident avait provoqué l'entrée sur la piste de la voiture de sécurité. La plupart des autres pilotes étaient rentrés aux stands pendant que la course était neutralisée. Alors qu'il naviguait à petite allure derrière la voiture de sécurité, l'Espagnol avait vu ses principaux concurrents s'écarter un par un pour ravitailler, ce qui lui avait permis de remonter tout le peloton, pour finalement se retrouver en tête et remporter son premier GP de la saison sous les couleurs de Renault.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK