En achetant Base, Telenet secoue le marché belge

Le rachat de Base est la toute première grosse opération réalisée par John Porter, le CEO de Telenet. Une opération qui va secouer le marché belge.
Le rachat de Base est la toute première grosse opération réalisée par John Porter, le CEO de Telenet. Une opération qui va secouer le marché belge. - © JONAS ROOSENS - BELGA

C'est une très grosse opération à l'échelle du marché belge. Le groupe Telenet, rachète Base pour la somme de 1,3 milliard d'euros. Il se pose ainsi en challenger de poids sur le marché du mobile face à Proximus et Mobistar.

Dire que cette opération est une surprise serait très exagéré! On savait que KPN, le propriétaire néerlandais de Base, avait mis sa filiale belge en vitrine. On savait également que Telenet était sur la liste des candidats acquéreurs, voire le candidat. A l'origine Telenet avait deux activités principales: la télévision par câble et la téléphonie fixe. La demande étant là, la téléphonie mobile s'y est ajoutée, mais par la bande si l'on peut dire. Jusqu'à aujourd'hui, Telenet n'était qu'un opérateur virtuel. Pas de réseau propre mais un accord avec Mobistar, accord renouvelé en 2012 jusqu'en 2017, un accord qui implique aussi indirectement le wallon Tecteo (Nethys).

Un très gros concurrent

En mettant sur la table un gros milliard d'euros, Telenet reprend le réseau et les 3 millions 300 000 clients de Base. Ils s'ajoutent au 900 000 qu'elle possédait déjà en tant qu'opérateur virtuel. Ce rachat s'inscrit parfaitement dans la logique de croissance de Telenet. Il rebat aussi les cartes du marché du mobile et remet au goût du jour une question lancinante: le français Orange va-t-il encore avoir envie de garder sa filiale Mobistar affaiblie alors que la concurrence risque de devenir encore plus féroce sur un marché qui n'est plus vraiment en progression?

Michel Visart

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK