Personnes exclues du chômage: que faire si vous êtes concernés ?

L'organisme de paiement vérifiera avec vous si vous disposez d'un éventuel prolongement de votre allocation d'insertion. Par exemple, si vous avez travaillé, si vous avez repris des études ou si vous avez des problèmes médicaux.

Au final, c'est toujours l'Onem qui décide. Et si cette exclusion est confirmée, il vous reste la possibilité de demander l'aide du CPAS de votre commune. Mieux vaut donc vous y rendre le plus rapidement possible. Et pas seulement pour y obtenir le minimex, comme l'explique Colette Derbaudrenghien (juriste à la FGTB). "Pour 2015, ces personnes auront encore droit aux soins de santé puisqu’en 2013 ils avaient droit aux allocations d’insertion du chômage… Mais à court ou moyen terme, ils risquent de les perdre. C’est ce que j’explique aux personnes qui viennent me voir et qui hésitent à ouvrir la porte du CPAS : c’est absolument nécessaire !"

Quant au revenu d'intégration, il vous sera octroyé -ou non- en fonction de vos revenus. Beaucoup de cohabitants risquent par exemple, de perdre leur allocation de 425 euros si le chef de famille gagne plus que le minimex (soit environ 1100 euros).

Un travailleur social se rendra à votre domicile et vérifiera votre situation financière. Le CPAS a en principe un délai d'un mois pour décider ou non de vous accorder une aide.

A Liège, c'est une quinzaine d'agents communaux qui vont ainsi venir en renfort au CPAS pour accueillir en masse une population précarisée. Sur plus de 2200 exclus du chômage, le CPAS estime qu'il devra traiter 1300 demandes.

Erik Dagonnier

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK