Plus de la moitié des mamans allaitent lors de leur première grossesse

Plus de la moitié des mamans choisissent d'allaiter lors de leur première grossesse
Plus de la moitié des mamans choisissent d'allaiter lors de leur première grossesse - © South_agency - Getty Images/iStockphoto

Plus de la moitié des jeunes mamans veulent tenter l'aventure de l'allaitement. Ce geste incarne ce qu'elles ont de mieux à offrir à leur bébé.

Le regard sur l'allaitement maternel a beaucoup évolué en plusieurs décennies : dans les années 50, donner le biberon était un signe d'évolution sociétale, un marqueur positif. Aujourd'hui, c'est un peu le contraire, on assiste à un mouvement important en faveur de l'allaitement maternel. Un choix qui s'explique, entre autres, par une envie de renforcer le lien avec son bébé, mais aussi par un retour aux sources, à tout ce qui est naturel. Allaiter, c'est avoir toujours avec soi de quoi nourrir bébé, et c'est gratuit !

Mais c'est aussi faire un effort personnel en continuant de se priver d'un beau nombre de choses comme un petit verre avec les copines, certains médicaments, certains vêtements que l'on se réjouissait de pouvoir à nouveau porter... et c'est bien ce qui freine pas mal de jeunes mamans. Allaiter, c'est prolonger certains "inconvénients" de l'état de grossesse, si on veut schématiser. Avec la fatigue de la naissance et le grand chamboulement que cela représente, il est facile de comprendre les femmes qui ne désirent pas allaiter. Devenir maman est aussi un rôle qui s'apprend avec le temps. Certaines ont démarré l'apprentissage dès la grossesse, tandis que d'autres se sont senties mères après la naissance, voire même encore un peu plus tard.

Qu'à cela ne tienne, il est important d'écouter son bébé mais aussi d'écouter son corps et trouver un compromis qui satisfera tout le monde, sans culpabiliser.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK