Connexions - Faut-il ouvrir les magasins le dimanche toute l'année ?

En Angleterre ou au Portugal, les commerçants sont libres de choisir leurs jours d'ouverture. On peut également faire du shopping le dimanche à Rome ou à Madrid. Pas à Bruxelles. Les législations divergent d’un pays à l’autre. En Belgique, la plupart des boutiques sont limitées à 6 dimanches d’activité par an. Ces jours généralement utilisés pendant les périodes de grande affluence, comme les soldes ou les fêtes de fin d'année.

Qu'en pensent les commerçants ? La majorité n'est pas demandeuse. C’est en tout cas ce qu’affirme l’une des organisations représentant les indépendant. 80% des commerçants rejetteraient l’idée d'ouvrir systématiquement le dimanche. 44% des détaillants interrogés par le SNI se disent satisfaits de la situation actuelle et 36% voudraient même ouvrir moins souvent (voire jamais) le dimanche. Pour les petits magasins, ce n'est pas simple d’embaucher du personnel supplémentaire. En outre, payer des primes dominicales ne serait pas toujours rentable. Beaucoup estiment que les clients belges ne consommeraient globalement pas davantage s'ils pouvaient faire leurs courses 7 jours sur 7.

Les syndicats y sont également opposés. Ils défendent le droit au repos dominical, essentiel, disent-ils, pour la vie familiale et sociale. Ils considèrent que même si ce travail dominical s’effectue sur base volontaire, dans la pratique, les salariés ne pourraient pas vraiment dire non à leur patron. Du reste, les activités de loisirs pourraient en pâtir, ce qui relativiserait le bénéfice pour l'économie.

En revanche, les défenseurs de l’ouverture dominicale – notamment la grande distribution - font valoir que la mesure serait bonne pour l’emploi et l’économie. Ils soulignent que cela entrainera des embauches supplémentaires et, pour les salariés, chaque heure prestée le dimanche générerait des primes améliorant leur niveau de vie.

En France, les salariés de chaînes Castorama et Bricorama avaient même manifesté pour réclamer le droit de travailler le dimanche. Au terme d’une longue saga, ces magasins ont finalement été autorisés, en appel, à ouvrir le dimanche. Autre débat chez nous voisins : faut-il étendre les heures d’ouverture des magasins. Les travailleurs de la parfumerie Sephora des Champs Elysées souhaitaient pouvoir garder le magasin ouvert tard dans la nuit, la justice a finalement condamné l’enseigne à fermer à 21h. Un récent sondage Ifop montre que les français sont largement favorables à l’ouverture des magasins le dimanche : 71% des français (dont 82% des parisiens) se disent eux-mêmes prêts à travailler le dimanche à condition d’être mieux payé qu’en semaine.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Devons-nous défendre le repos dominical comme un acquis social ? Faut-il autoriser (certains ou tous) les magasins à ouvrir le dimanche ? Doit-on accepter d’élargir les heures d’ouverture ? Pensez-vous que cette flexibilité cela serait profitable à l’économie, à l’emploi, à la consommation ? En tant que consommateur, voudriez-vous pouvoir faire vos achats le dimanche ou en soirée ? En tant que travailleur, êtes vous prêt à sacrifier quelques dimanche pour gagner plus ? Faut-il, enfin, craindre les conséquences que cela aurait sur les petits commerces et comment les protéger ? Faites nous part de vos réflexions au 02 737 33 33. Rendez-vous également sur la page Facebook de l’émission et sur Twitter avec le mot-clé #Connexions.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK