Dominique Strauss-Kahn admet l'échec du FMI dans ses prévisions avant la crise

Archive
Archive - © EPA

Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, a admis mercredi que son institution avait vu ses prévisions économiques et financières mises en échec par la crise mondiale, et promis d'améliorer leur élaboration.

Dominique Strauss-Kahn répondait à un rapport du Bureau indépendant d'évaluation (BIE) du FMI, intitulé "Performance du FMI dans la période menant à la crise financière et économique : la surveillance du FMI de 2004 à 2007".

"L'incapacité du Fonds à prévenir de la possibilité d'une crise systémique d'une manière suffisamment précoce, pointue et efficace est un fait qui doit nous rendre humble, que l'institution a reconnu avec sincérité, et auquel elle a été prompte à répondre", a affirmé Dominique Strauss-Kahn.

Le rapport porte principalement sur une période antérieure à son arrivée à Washington, en novembre 2007. Le FMI était alors dirigé par l'Espagnol Rodrigo Rato.

Mais le BIE rappelle à quel point, entre l'automne 2007 et la faillite de la banque d'affaires américaine Lehman Brothers en septembre 2008, le Fonds restait convaincu de la capacité du secteur financier à absorber ses pertes et de celle de l'économie américaine et mondiale à éviter une récession.

Il rappelle par exemple qu'en mai 2008, Dominique Strauss-Kahn avait affirmé depuis Bruxelles, au sujet du secteur financier : "Les pires nouvelles sont derrière nous".

Mercredi, Dominique Strauss-Kahn a indiqué au BIE qu'il soutenait "globalement" ses idées "constructives", dont celle d'entendre plus régulièrement des économistes dont les vues seraient contraires aux prévisions du FMI.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK