Bernard Le Coq, un confinement entre cuisine et culture

En attendant de le retrouver dans un nouveau rôle, vous pouvez retrouver Bernard Le Coq aux côtés d'Anny Duperey tous les après-midi sur la Une et sur Auvio dans "Une famille formidable", où il incarne Jacques Beaumont.

L'acteur français, qui fêtera ses 70 ans en septembre prochain, est confiné dans son appartement parisien, avec sa femme. 

4 images
Bernard Le Coq © CAUVIN-CHOGNARD/CCSP

Comment occupe-t-il ses journées ?

Même s'il n'a pas chômé depuis la fin des tournages de "Une famille formidable", comme tous les acteurs, Bernard Le Coq est habitué à devoir occuper son temps libre entre deux rôles.

Et le comédien aime passer du temps derrière les fourneaux, pour cuisiner des bons petits plats et des gâteaux.

A TV Magazine, il déclare également: " Je fais une heure de sport par jour, avec trois copains, nous nous retrouvons sur What’s App. Je suis dans un appartement confortable, c’est très vivable, et nous avons la chance de pouvoir nous nourrir et nous divertir."

Comme pas mal d'entre nous, il en profite pour rattraper son "retard culturel". Il visionne des séries comme Vikings, Games of Thrones, Gomorra, Narcos, et bientôt la troisième saison d'Ozark.

Cet ami de l'écrivain Didier Van Cauwelaert (il a d'ailleurs joué dans son film, J'ai perdu Albert) s'est plongé dans le dernier roman de celui-ci: Thomas Drimm - La fin du monde tombe un jeudi. " C’est une œuvre un peu prémonitoire, écrite il y a quatre ans, racontant une épidémie qui se répand au niveau mondial...". Tiens, tiens...

4 images
Bernard Le Coq © JULIEN CAUVIN / TF1

Bernard Le Coq, optimiste sur la fin du confinement ?

Comment le comédien voit-il la sortie du confinement ? Sa réponse à TV Magazine est en demi-teinte: "Je ne sais pas à quoi cela va aboutir. J’espère que cette vague de solidarité tiendra, mais ces choses-là vont et viennent, les grands élans du cœur retombent vite. Il n’empêche, j’ai le sentiment que l’on est dans un sacré merdier dont on sortira grandi. Les tensions amènent parfois de la créativité et peuvent éclairer le monde. Ce sont des tremblements, des transformations possibles qui, je le souhaite, élargissent l’esprit. On apprend des choses, même s’il faut ensuite solliciter la mémoire pour ne pas oublier les horreurs qui ont pu être vécues ou commises. La culture, l’histoire sont en cela essentielles."

Tous les après-midi sur La Une et sur Auvio, retrouvez Bernard Le Coq dans "Une famille formidable"

4 images
Bernard Le Coq et Anny Duperey © CAUVIN.CHOGNARD / CCSP
Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK