Tout le Baz'Art de Typh Barrow + Le Doc "La bataille de l'eau noire"

Tout le Baz'Art de Typh Barrow + Le Doc "La bataille de l'eau noire"
2 images
Tout le Baz'Art de Typh Barrow + Le Doc "La bataille de l'eau noire" - © Tous droits réservés

Hadja Lahbib vous propose de suivre la chanteuse soul bruxelloise Typh Barrow sur les lieux de ses débuts et là où sa carrière fulgurante l'emmène. Du côté du documentaire, un retour en 1978 dans la petite ville de Couvin où les habitants se livrent une flamboyante guérilla suite au projet de construction d'un barrage...

Première diffusion sur ARTE le dimanche 29 avril à 17h35.  Reddifusion sur la Une le jeudi 03/05 à 23h30 et sur la Trois, uniquement le doc, le lundi 30/04 à 22h35. 

La chanteuse soul bruxelloise Typh Barrow qui tourne un peu partout en Belgique depuis la sortie de son premier album " Raw " conte son bel itinéraire à Hadja Lahbib : il commence à l’Académie de Forêt où elle suivait des cours de diction et surtout de piano, en compagnie de Catherine Lambrechts la directrice ; pour se poursuivre au légendaire studio ICP, à Ixelles, où elle a peaufiné son disque avec l’ingénieur du son Erwin Autrique, qui a travaillé avec les plus grands ; un passage au Botanique, à Bruxelles, pour visiter l’expo photo " Eyes Wild Open " avec Marie Papazoglou et le jeune et prometteur photographe belge Sébastien Van Malleghem ; pour échouer à Liège à Média Rives, au studio d’enregistrement de l’émission " The Voice " avec son manager et complice François Leboutte et surtout Beverly Jo Scott, son mentor, avec qui elle adore chanter en duo.

Le doc de Tout le Baz’Art : "La bataille de l’Eau Noire " de Benjamin Hennot

La bataille de l’Eau Noire raconte, archives radio et vidéos à l’appui, les neuf mois de la lutte épique qu’ont livré durant dans l’année 1978 les habitants de la petite ville de Couvin contre le gouvernement de l’époque et son projet de barrage qui allait noyer leur vallée, celle de l’Eau Noire. Pas une once de nostalgie dans le film de Benjamin Hennot, qui résonne quarante ans après les faits comme étrangement actuel, avec les témoignages émouvants des protagonistes et les enregistrements de ce qui fût la première radio libre de Belgique, un message revigorant au rebours du pessimisme contemporain : " Eh oui, si on veut, on peut gagner, nous on l’a fait ! ".

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK