Tout le Baz'Art de Juicy et le documentaire : "Un jour mon prince viendra"

Tout le Baz'Art de Juicy et le documentaire : "Un jour mon prince viendra"
Tout le Baz'Art de Juicy et le documentaire : "Un jour mon prince viendra" - © Tous droits réservés

Elles ont des voix singulières, un look décalé. Julie Rens et Sasha Vovk sont les deux reines de Juicy, duo R'n'B aux influences hip-hop qui enflamme les scènes belges et françaises. Elles emmènent Hadja Lahbib à la rencontre de créateurs et de musiciens qui comptent pour elles. Quant au doc "Un jour, mon prince viendra", il nous raconte le parcours de trois jeunes femmes roumaines en quête d’un mari occidental.

Dans leur Tout le Baz’Art, les sémillantes Sasha Vovk et Julie Rens, les deux jeunes filles à l’origine du duo électro-pop en pleine ascension " Juicy ", lèvent pour Hadja Lahbib un coin du voile sur une scène bruxelloise underground et bouillonnante, de Saint-Josse à Molenbeek ; du brasseur " illégal " Axel de Ville au bijoutier des sucettes Louis Bruyneel ; du VK, la salle des artistes émergents et sa programmatrice Rrita Jashari au Conservatoire, avec David Linx, leur ancien prof de chant de jazz et Louise André et ses chansons bulgares ; et dans leur repaire de la rue verte, atelier, salle de répèt’ et de concert, pour lui faire écouter live et brut de décoffrage un de leurs titres inclassables avec le saxophoniste jazzy Pierre Spataro.

Première diffusion sur ARTE le dimanche 28 avril à 17h35.  Rediffusion sur la Une le jeudi O2 mai à 23h45 et sur la Trois, uniquement le doc, le lundi 29 avril à 23h1O.

Le doc de Tout le Baz’Art : " Un jour mon prince viendra" de Marta Bergman

Portrait en pointillé de trois femmes roumaines qui via des agences matrimoniales tentent de rencontrer l'amour et de quitter leur pays pour se marier à l'Ouest, le documentaire tourné en 1997 par Marta Bergman  n’a pas pris une ride et reste d’une criante actualité : trois femmes pour questionner le mirage du mariage et de sa faillite, de l’amour et de se illusions souvent déçues. Dès les premières images, la réalisatrice trouve une manière forte et sensuelle de fictionnaliser la réalité qu'elle veut filmer, jusqu’aux scènes bouleversantes qui rythment tout le film.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK