Tout le Baz'Art de Jeff Kowatch + Le Doc "Silence radio"

Tout le Baz'Art de Jeff Kowatch + Le Doc "Silence radio"
2 images
Tout le Baz'Art de Jeff Kowatch + Le Doc "Silence radio" - © Tous droits réservés

Jeff Kowatch est un peintre américain installé depuis quinze ans à Bruxelles. Parti de Los Angeles, c’est à New York qu’il commence véritablement à peindre et qu’il rencontre sa femme Winifred. Il entraîne Hadja Lahbib notamment dans son atelier de Vilvorde. Dans le doc "Silence radio", portrait tendre et décalé d'une région rurale et de ses habitants à travers celui d'une radio locale qui leur apporte du lien social et une énergie nouvelle.

Première diffusion sur ARTE le dimanche 20 janvier à 17h35.  Reddifusion sur la Une le jeudi 24 janvier, 24h00 et sur la Trois, uniquement le doc, le lundi 21 janvier, 22h30.

Jeff Kowatch a donné rendez-vous à Hadja Lahbib  au marché matinal de Bruxelles, le long du canal, où il aime flâner dès l’aube à l’affût des meilleurs produits. Son ami, le consultant Jean-Yves Neu les rejoint pour échanger sur leur amour de la cuisine. Au "Coq en pâte", à Woluwé, le chef Olivier Bachetta, reçoit son ancien stagiaire. Des fourneaux aux pinceaux : direction Vilvorde, dans l’atelier de Jeff où les attend Michel Draguet, le directeur des Musées Royaux des Beaux-Arts pour évoquer son œuvre, avant de rejoindre la "Forêt d’Yvonne , la galerie de Saint-Gilles où Jean de Malherbe expose ses pastels les plus récents. Fin en famille avec Winifred et leurs trois enfants qui se hâtent vers Flagey pour assister à un concert…

Le doc de Tout le Baz’Art : silence radio de Valéry Rosier

Valéry Rosier connaît bien le Nord et La Picardie rurale ; un jour il tombe sur une radio régionale, Radio Puisaleine, écoutée par des gens du cru , le plus souvent vieux et seuls, murés dans leur tristesse, des gens qui ne parlent parfois qu’à eux-mêmes et fredonnent entre leurs dents des vieux airs oubliés que la Radio diffuse à leur demande ; la Radio est leur bouée, le lien avec leur passé et le monde d’aujourd’hui. En dressant ce portrait d’une radio qui veut faire reculer l’exclusion et la solitude, Valéry Rosier nous offre un film magnifique, tout en pudeur et en retenue, mais surtout en chansons, et nous découvrons avec lui et ses personnages que les chansons ont leurs histoires et qu’elles façonnent les vies.

 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK