Tout le Baz'Art de Fien Troch + Le Doc "La chambre vide"

Tout le Baz'Art de Fien Troch + Le Doc "La chambre vide"
2 images
Tout le Baz'Art de Fien Troch + Le Doc "La chambre vide" - © Tous droits réservés

C'est la réalisatrice et scénariste flamande Fien Troch qui entraîne cette fois Hadja Lahbib dans les lieux importants de sa vie familiale et professionnelle à qui l'on doit "Home", film choc sur la jeunesse délinquante, primé dans de nombreux festivals. Rencontre suivie du documentaire "La chambre vide", celle délaissée par un jeune djihadiste mort en Syrie

Première diffusion sur ARTE le dimanche 27 mai à 17h35.  Reddifusion sur la Une le jeudi 31 mai à 23h40 et sur la Trois, uniquement le doc, le lundi 28 mai à 22h45.

En seulement quelques films, la cinéaste flamande Fien Troch s’est hissée parmi les plus grands. Son dernier long métrage " Home " lui a valu le prix de la mise en scène Orizzonti à la Mostra de Venise. Elle accueille Hadja Lahbib dans un hyper-marché, le genre de décor qui l’inspire, avec son chef-opérateur Frank Van den Eeden pour parler technique de cinéma. Elle l’emmène ensuite dans la campine profonde, à Laakdal, dans la ferme familiale, qui a servi de décor à son film précédent " Kid " pour une conversation avec sa mère et sa grande-tante. A Bruxelles, à la LUCA School Of Art, rencontre avec son père, Ludo Troch, célèbre monteur de fictions, qui fut son professeur ; et, avant de rejoindre son petit appartement du quartier Dansaert, détour par la salle de montage de son compagnon, co-scénariste et monteur, Nico Leunen.

Le doc de Tout le Baz’Art : "La chambre vide" de Jasna Krajinovic

En août 2013, du jour au lendemain, Sabri, le fils de Saliha, a quitté leur maison confortable de Bruxelles pour partir en Syrie "faire le djihad". Il avait 19 ans. Trois mois plus tard, ses parents,  ses  frères  et  sa  petite  sœur  apprennent  brutalement  son  décès  "présumé". De Sabri, que sa famille dévastée continue à aimer et à pleurer, ne reste qu'une chambre vide, peuplée de souvenirs déconnectés du combat mortifère qu'il a embrassé. Face à ce deuil difficile, Saliha, la mère de Sabri, s’associe avec d’autres parents victimes de la disparition de leur enfant. Depuis la France et la Belgique, elle témoigne de son deuil, pour agir, à sa manière, face à cette situation.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK