Valentine : "The Voice m'a fait grandir humainement"

Valentine : "The Voice m’a fait grandir humainement"
3 images
Valentine : "The Voice m’a fait grandir humainement" - © Tous droits réservés

Un an après sa victoire dans The Voice, Valentine prend son envol et ouvre un nouveau chapitre de son parcours musical. Quels enseignements retient-elle de l’émission qui l’a fait connaître, que s’est-il passé depuis son sacre, sa collaboration avec Matthew, ses aspirations… La jeune artiste se confie.

Il y a un an presque jour pour jour, Valentine Brognion remportait la 7e saison de The Voice Belgique. La voici de retour sur le devant de la scène avec son premier titre 'Sans disparaître' coécrit avec son ancien coach Matthew Irons. Une chanson mélancolique, une émotion qu’elle exprime si bien, qui parle de la perte de l’enfance.

De retour "à la maison" mardi dernier sur le plateau de The Voice, la jeune femme de 21 ans a répondu à nos questions. 

Raconte-nous comment s’est passé l’après The Voice ?

J’ai travaillé, j’ai rencontré beaucoup de gens d’ici et d’ailleurs. J’ai composé, j’ai écrit. C’était quelque chose que je faisais déjà avant, mais tu rentres dans un autre milieu avec un objectif clair, tu apprends avec des gens, tu échanges. C’était hyper positif et hyper chargeant. J’espère que ça va continuer encore et encore. L’après The Voice, c’est du travail et des rencontres.

De quoi parle ton premier single 'Sans Disparaître' ?

Ça parle de ce que j’ai le sentiment de vivre pour le moment. J’ai 21 ans, mais la vie fait que j’ai le sentiment d’être dans un moment pivot où devant moi il y a l’âge adulte, avec l’émancipation, la liberté et tout ce que j’adore mais derrière, il y a l’enfance qui est en train de s’effacer. Je grandis, je vieillis, ça disparaît petit à petit, d’où le titre, mais sans vraiment disparaître parce que je suis toujours la même personne. J’avais besoin de parler à cette enfant que j’étais et qui est en train de s’en aller et qui en même temps me hante parce que je suis quelqu'un de très mélancolique, j’adore le passé. Il s’efface petit à petit parce que je perds des gens, des lieux, des odeurs… J’avais besoin de parler de ça, d’expliquer cette espèce de perte, cette tension, cette course contre le temps.

Est-ce que l’expérience The Voice t’a fait grandir ?

Oui, je pense que ça nous fait grandir plus humainement que musicalement. Musicalement, on apprend plein de choses. Mais là où ça m’a fait le plus grand bien, c’est humainement parce que j’ai eu la chance de rencontrer de très belles personnes dont Matthew. C’est la première fois qu’on collabore à un niveau aussi pro et je pense que c’est là-dedans que ça fait grandir, apprendre à collaborer et échanger sur la musique. C’est tout nouveau pour moi qui travaillais plus en solo. Ça ouvre l’esprit.

Parle-nous de ta collaboration avec Matthew… porte-t-il toujours un regard de coach sur toi ?

Pas du tout, il est très respectueux par rapport à ça et c’était vraiment un échange. Sur cette chanson-ci, il est venu avec la mélodie, j’ai beaucoup aimé donc on a coécrit le titre ensemble. Il ne garde pas un regard de coach. Bien sûr il a son expérience, il me conseille comme plein de gens qui m’entourent.

Quels thèmes comptes-tu aborder sur ton prochain album ?

Je ne peux pas parler d’album parce que ça va dépendre de la technique. Il y a des choses qui se mettent en place, j’espère que le titre va m’amener vers le reste. Je veux rester sincère, rester moi, spontanée, rester ce que je suis.

On a vu que tu étais très proche d’Alice on the Roof. As-tu gardé contact avec d’autres anciens de The Voice ?

Oui, on est tous fort occupés mais on discute sur les réseaux. Et pour ce qui est d’Alice, on s’était croisées un peu à The Voice mais on s’est surtout captées parce qu’on s’est retrouvées dans le public d’un même concert. On s’est fait prendre en photo par plein de gens ! A la fin, on s’est retrouvées à deux, on a discuté et peu de temps après elle m’a rappelée pour échanger un titre au Decibels. C’était super ! Elle m’a invitée à partager une cover de 'La pluie' d’Orelsan et Stromae et on a partagé le même titre à Forest National. C’est vraiment une très belle personne, je suis très flattée, très fière d’avoir pu partager ça avec elle.

Quels conseils pourrais-tu donner aux Talents de la saison 8 pour l'après The Voice ?

Chacun doit faire son chemin, surtout de façon personnelle. S’approprier sa propre route, c’est l’essentiel. Chacun doit suivre son rythme et prendre le temps de faire ce qu’il a envie de faire.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK


ITV Studios

© 2020 "The Voice Belgique" is an original format by Talpa Content B.V., under exclusive license by Talpa Distribution B.V.