La séduction, un "art" en constante évolution

La séduction, c’est tellement compliqué ! Elle intrigue, excite, attire… Depuis la nuit des temps, l’être humain rivalise d’imagination pour peaufiner de subtils outils de séduction. Petit florilège avec The Love Experiment !

La drague, "un art" so frenchy !

Les Français sont en tête du peloton des grands séducteurs, aux côtés des Italiens et des Espagnols. Très ouverts et beaux parleurs, la séduction semble faire partie de leur ADN ! Ils ont même hérité du nom d’un baiser, le fameux French Kiss, qui fait suite, selon un chercheur néerlandais du XIXème siècle, aux "explorations buccales" répétées d’un couple breton qui se dévoraient de baisers.

Mêmes certaines personnalités politiques françaises ont la séduction chevillée au corps : Jacques Chirac faisait du baise-main le préambule de toutes ses rencontres avec une femme politique. Pour ceux qui souhaiteraient ajouter ce geste à leur arsenal, il convient d’effleurer simplement la main, un contact plus appuyé signifiant des intentions moins louables ! Quant à Bernard Kouchner, il avait fait livrer à Madeleine Albright, la Secrétaire d'Etat de Bill Clinton, un bouquet d’edelweiss avant sa visite.

Attention aux Don Juan !

La séduction est ludique, agréable, stimulante : l’objet des attentions du séducteur ou de la séductrice, se sent investi(e) d’une énergie vivifiante. La joute verbale et les jeux de séductions sont distrayants et valorisants. Mais poussée à l’extrême, la séduction a aussi ses revers : les séducteurs sont parfois vaniteux, leurs conquêtes n’ont pour but que de les rassurer et d’entretenir leur ego. Est-il possible de leur faire confiance ? Leur sincérité est parfois mise en cause… et le respect qu’ils accordent à leurs proies souvent discutable.
 
Dans un registre extrême, Don Juan était un séducteur qui enchaînait les conquêtes par jeu et par vanité. Il séduisait les femmes par son esprit et s’amusait à perdre leur réputation. Le jeu résidait dans la conquête puis les victimes étaient impitoyablement abandonnées dès le rapport charnel assouvi. De ce mythe découle l’utilisation du terme "un Don Juan" pour qualifier un homme multipliant les conquêtes éphémères et dénué de scrupules…
 
Aujourd’hui, les codes ont tendance à s’américaniser et les rapports entre hommes et femmes à évoluer pour refuser le harcèlement sexuel sous couvert d’une soi-disante séduction. A chacun de se faire une opinion mais la liberté des uns s’arrête là où commence le respect des autres.

The Love Experiment, c’est chaque mercredi à 21h50 sur Tipik en télé, sur auvio, sur les réseaux sociaux et en podcast.

Newsletter Tipik

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Tipik à venir.

OK