Comment interpréter ce qu’il ou elle ressent à travers les expressions de son visage ?

Au cours d’un rendez-vous amoureux (ou autre), entre ce qui se dit et ce que l’on ressent, il peut parfois y avoir une grosse différence. Alors, comment s’y retrouver ? Et bien grâce à la reconnaissance des expressions faciales ! Un sujet qui ne date pas d’hier… Explications avec The Love Experiment.

L’importance du visage dans la communication est révélateur car il permet, dès la première rencontre, d’exprimer ses émotions. La première impression et le jugement qu’une personne se fait au cours d’une nouvelle rencontre ont tendance à influencer ses sentiments futurs à l’égard de l’autre. Son opinion initiale demeure et même se consolide par la suite. Le visage et ses expressions jouent donc un rôle essentiel dans l’établissement d’un lien, puisqu’ils sont les premiers éléments observés.

Darwin et l’expression des émotions

La morphopsychologie intéresse de nombreux scientifiques et ce, depuis bien longtemps : " L’expression des émotions chez les hommes et les animaux ", par le naturaliste anglais Charles Darwin, est la première étude scientifique publiée sur le sujet en 1872 et un des premiers livres incluant des photographies. Ces dernières sont d’ailleurs la source principale des recherches qu’il entreprend.

Darwin conclût que l’espèce humaine présente six états émotionnels fondamentaux : la joie, la surprise, la peur, le dégoût, la colère et la tristesse.

Les expressions électriques du visage par Duchenne de Boulogne

Guillaume-Benjamin Duchenne, surnommé Duchenne de Boulogne (1806 – 1875), est un médecin neurologue français qui est le premier à avoir découvert tous les muscles du visage et comment ils créent les expressions.

Il découvrit notamment qu’un vrai sourire de bonheur utilise à la fois les muscles du visage et ceux des yeux.

Duchenne de Boulogne était un grand utilisateur de la photographie dont il s’est servi pour cataloguer toutes les expressions possibles du visage.

Ces images seront publiées dans un de ses livres publié en 1862 intitulé "Mécanisme de la physionomie humaine, ou Analyse électrophysiologique de l’expression des passions applicable à la pratique des arts plastiques ".

Les émotions de base selon Paul Ekman

Comme Darwin, le psychologue Paul Ekman, l’un des pionniers de l’étude des expressions faciales, affirme que les expressions du visage ne sont pas déterminées par la culture, mais qu’elles sont universelles : il a publié " Programme Génies ", une étude qui traite de la capacité naturelle des individus à détecter les mensonges, par l’interprétation des micro expressions et d’autres expressions non-verbales. En 1972, Ekman dresse une autre version des émotions de base, complétant celle de Darwin :

Les 7 émotions de base : La colère, le mépris, le dégoût, la surprise, la tristesse, la joie et la peur, selon Paul Ekman, en 1972

  1. La colère : regard fixe, renfrognement du visage, serrement des sourcils et de la mâchoire
  2. Le mépris : unique expression asymétrique, contraction d’une extrémité des lèvres
  3. Le dégoût : rétrécissement des yeux, grimace de la bouche, plissage du nez
  4. La surprise : écarquillement des yeux, ouverture de la bouche, relèvement des sourcils
  5. La tristesse : abaissement des coins de la bouche, regard tourné vers le bas, affaissement général des traits
  6. La joie : plissement des yeux, ouverture de la bouche, rehaussement des joues
  7. La peur : écarquillement des yeux, ouverture de la bouche, tremblement du visage, relèvement de la partie intérieure et abaissement de la partie extérieure des sourcils, pâleur, transpiration

The Love Experiment, c’est chaque mercredi à 21h50 sur Tipik en télé, sur auvio, sur les réseaux sociaux et en podcast.

Newsletter Tipik

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Tipik à venir.

OK