Amour, sentiments, charme, émotion, plaisir... une affaire de chimie ? On vous explique

Passionnel, romantique ou physique, l’amour est le résultat d’une mécanique complexe, mêlant pulsions et envie. Comment expliquer que, traversé par une pensée soudaine, l’on puisse se retrouver submergé par une impression, une odeur, une image, un souvenir ? Ce phénomène repose sur l’équilibre fragile qui existe dans notre corps entre des systèmes excitateurs et des systèmes calmants, qui rend nos comportements souvent spontanés et immédiats… Explications !

Quand vous rencontrez quelqu’un qui vous plaît, votre cerveau se met à produire de la dopamine : la molécule du désir. Celle-ci active alors dans votre cerveau le noyau accumbens, qui correspond au siège du plaisir et de la récompense. Du coup, parce que vous vous sentez bien, vous avez envie de revivre ce moment agréable encore et encore. Logique !

C’est là que l’aire tegmentale ventrale entre en jeu pour activer à son tour le cortex préfrontal, qu’on appelle aussi le siège de la prise de décisions. Celui-ci va transmettre à l’hypothalamus des instructions pour que vous mettiez en place tout un tas de stratégies pour revoir la personne qui vous a tapé dans l’œil.

Parallèlement à ça, il va mémoriser ces moments de "kiff total" ! Résultat : vous allez devenir accro à l’autre… car oui, l’amour fonctionne ni plus ni moins comme une drogue !

Alors évidemment tout cela donne à réfléchir sur le libre arbitre et on pourrait en disserter pendant des heures mais quand même, la nature est drôlement bien faite, non ?

Les super-hormones de l’amour !

Dopamine : le moteur impliqué dans le mouvement musculaire, la croissance des tissus et le fonctionnement du système immunitaire. Ses réseaux sont étroitement associés à la vigilance et à la recherche du plaisir.

Noradrénaline : Le modulateur de l’attention qui facilite la réponse aux signaux de récompense. Elle crée un terrain favorable à l’éveil, à l’apprentissage, à la sociabilité, à la sensibilité aux signaux émotionnels et au désir sexuel.

Ocytocine : l’hormone de l’amour et du lien social. Elle joue un rôle fondamental pendant la grossesse et favorise l’attachement entre une mère et son enfant. Elle est également produite en réponse aux caresses et à l’orgasme.

Endorphine : l’hormone du bonheur. Son effet est proche de la morphine. Elle est émise pendant les efforts physiques, les phases d’excitation intense, de douleur, ou d’orgasme.

The Love Experiment, c'est chaque mercredi à 22h30 sur Tipik en télé, sur auvio, sur les réseaux sociaux et en podcast.

Newsletter Tipik

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Tipik à venir.

OK