The Last Kingdom : " Un tournage vraiment fun "

 Alexander Dreymon
4 images
Alexander Dreymon - © Tous droits réservés

Alexander Dreymon alias Uhtred, le héros de "The Last Kingdom", nous en dit plus sur l'envers du décor et sur les secrets qui entourent le tournage de la série !

Tous les dimanches de mars sur La Deux, vous avez l'occasion de plonger dans l'univers impitoyable de la série "The Last Kingdom". L'histoire d'Uhtred, un jeune saxon enlevé et élevé par des Danois qui va devoir choisir entre son pays natal et le peuple qui l'a vu grandir !

Ce n'est pas sans humour que l'allemand Alexander Dreymon, l’interprète de Uhtred, nous parle de cette série très multiculturelle : " Tous les acteurs venaient de pays différents et avaient chacun un sens de l’humour propre à leurs origines, le tournage était vraiment très fun."

Un tournage très décontracté où les acteurs pouvaient agir librement : "Le plateau était comme une plaine de jeux, on ne devait même pas savoir où était la caméra, on jouait simplement notre rôle, on se sentait très libre, comme sur le tournage d’un documentaire. " Des indications permettaient malgré tout de se glisser plus facilement dans la peau des personnages: "Avant de tourner, on avait le script et l’accent avec lequel on devait parler."

Un entraînement intense

Pour s’entraîner pour son rôle, Alexander s’est principalement basé sur les livres de Bernard Cornwell, The Saxon Stories, desquels est issue l'histoire. Il a également dû s’entraîner à l’équitation et au combat. "Avant d’obtenir ce rôle, je m'étais déjà essayé à quelques arts martiaux. J'avais déjà une bonne condition physique, mais c’est finalement sur le terrain que je suis vraiment rentré dans la peau du personnage." En effet, le tournage de la série se déroulait en extérieur, en Hongrie, dans des situations climatiques réelles. Il faisait extrêmement froid sur le tournage en hiver, et extrêmement chaud en été.

Pour obtenir ce rôle, Alexander Dreymon s'est filmé lui-même et a envoyé sa cassette au réalisateur car il était aux États-Unis et le casting avait lieu en Angleterre.

Autre situation improbable: il n’a pas vu la série avant sa diffusion en télé. C'est donc avec sa famille que chaque semaine il regardait les épisodes : "je découvrais à chaque fois des blagues ou des moments d’improvisation que je n’avais pas remarqués lors du tournage."

La suite de The Last Kingdom est à découvrir ce dimanche 12 mars sur La Deux, au rythme de 3 nouveaux épisodes.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK