Stress en cuisine, le jeu culinaire où tous les coups sont permis

De la bonne bouffe (quoique ?), du rire, des buzzers, des surprises et les punchlines pimentées de Bénédicte Deprez et Florian Barbarot : c’est la recette ultime de " Stress en cuisine ", votre nouveau rendez-vous du mardi soir sur Tipik.

Chaque semaine, à partir 8 septembre, deux candidats qui se connaissent et s’apprécient (du moins pour le moment) vont s’affronter pour tenter de reproduire à leur façon une recette. Deux participants mais un seul vainqueur ! Chaque adversaire aura l’opportunité de mettre des bâtons dans les roues de son concurrent. Et c’est le buzzer qui peut tout faire basculer !

Dans chaque cuisine, un buzzer peut s’allumer à tout moment. Lorsqu’il devient vert, le premier qui appuie dessus obtiendra une aide. S’il passe au rouge, le joueur le plus réactif lancera une attaque mystère contre l’autre qui risque de compromettre le déroulement de la recette. Mais attention, l’offensive pourrait bien se retourner contre lui ! Dans Stress en cuisine, rien ne se déroule jamais comme prévu…

5 images
Attention au buzzer qui peut clignoter à tout moment : s’il est vert, une aide sera apportée au candidat le plus rapide ; s’il est rouge, gare à celui qui n’a pas réagi à temps ! © Will Anderson, RTBF

« Surprendre tout le monde »

" Il y aura énormément de surprises. Et c’est ça qui est bon ! ", s’enthousiasme Bénédicte Deprez. Food lover inconditionnelle – " La bouffe, c’est la vie ", c’est elle qui le dit – l’animatrice de Pure et de l’Internet Show se chargera d’arbitrer le match entre nos deux candidats. Mais surtout de les titiller ! " Ce qui est chouette, ce n’est pas le résultat de la recette mais la préparation en tant que telle et au cours de laquelle il va se passer plein de choses. Les spectateurs ne savent pas ce qu’il va se passer, mais les candidats non plus ! On espère en tout cas surprendre tout le monde à chaque fois. "

Outre le concept, ce qui séduit l’animatrice dans l’émission, c’est le fait d’être en contact avec des inconnus. " Jusqu’ici, j’ai beaucoup été seule dans mon studio ou alors entourée de chroniqueur que je connais. Il y a un côté secret et rigolo dans le fait de tourner une émission avec des gens qu’on voit pour la première fois. Sur le plateau, je vais sortir des petites anecdotes puisque j’aurai ça dans mes notes et j’ai envie de les surprendre, de les faire rigoler et les spectateurs aussi. Je souhaite que tout le monde passe un bon moment ! "

5 images
Bénédicte Deprez en action sur le plateau de Stress en cuisine. © Will Anderson, RTBF

De l’entrée au dessert, des plats accessibles à tous

Pour élire le candidat qui proposera le meilleur plat, le plus beau et le plus " goutu " - et celui qui remportera un set d’électroménagers SEB d’une valeur de 500 euros -, Bénédicte est accompagnée du chef Florian Barbarot. " Cuisinier dans l’âme, sportif dans l’esprit mais avant tout passionné " comme il se décrit, l’ancien candidat à Top Chef (4e en 2019), apprécie la compétition. Fort occupé par l’ouverture prochaine d’un nouveau restaurant (dans le 18e à Paris, NDLR), le Normand n’a pas hésité à rejoindre le projet pour enfiler le costume de consultant, sans pression : " L’animation c’est quelque chose qui me plaît beaucoup. J’essaye de m’inspirer de personnes que je regarde à la télé et que je trouve très talentueuses. C’est quelque chose qui vient plutôt naturellement. Je reste moi-même et ça fonctionne. Après s’il y a du travail à faire, je le ferai, mais pour l’instant ça se passe assez bien. Pas besoin d’un coach en coulisses pour le moment ! ", sourit Florian.

Et concrètement, on peut s’attendre à quoi dans nos assiettes ? " Les recettes à réaliser par les candidats sont connues de tous, mais retravaillées avec un peu plus de fun et un peu plus d’étoiles comme on aime bien dire dans le milieu ", explique le chef. Une recette différente par épisode et cela va de l’entrée jusqu’au dessert avec, par exemple, des tomates aux crevettes grises améliorées ou des tartes aux fruits déstructurées.

5 images
Au menu : des recettes connues de tous mais retravaillées avec un peu plus de fun ! © Will Anderson, RTBF

Des recettes à (re) faire chez soi

" Au niveau de la difficulté, tout le monde peut y parvenir avec un minimum de réflexion. Ce seront des plats simples et rapides à réaliser. Après, s’il y a des grosses catas à l’écran, les spectateurs vont se dire que c’est trop compliqué même si c’est le format de l’émission qui veut ça ", sourit le chef, qui précise que le but est justement que les spectateurs puissent refaire les recettes chez eux. Une vidéo tuto réalisée par Florian sera proposée exclusivement sur la chaîne YouTube de Tipik. " On veut montrer que la cuisine c’est accessible à tous, et que c’est que du kiff. Ce n’est vraiment pas un domaine réservé à une élite."

Au final, et même si ça sonne un peu paradoxal, Stress en cuisine c’est l’émission qu’il fallait pour apprécier la cuisine sans se prendre la tête, comme le résume Bénédicte : " On promet à chaque fois un moment de détente. C’est la recette pour décompresser au calme le mardi soir devant la télé. Le stress, il est en cuisine chez nous, mais pas devant son écran. "

Pour voir les appétissants résultats… ou constater l’ampleur des dégâts, rendez-vous à partir du 8 septembre à 20h sur Tipik et tentez vous aussi de remporter chaque semaine un multigrill " OptiGrill " de Tefal, ou un bon d’achat pour 500 euros de courses chez notre partenaire Lidl en regardant l’émission ou en restant connecté sur nos réseaux.

5 images
Florian Barbarot et Bénédicte Deprez vous fixent rendez-vous le 8 septembre à 20h pour la première de Stress en cuisine sur Tipik! © Will Anderson, RTBF
Newsletter Tipik

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Tipik à venir.

OK