Quel est votre plat favori parmi les cinq recettes préférées de Béné Deprez ?

Dans Stress en cuisine, Béné Deprez laisse les candidats lui préparer des bons petits plats (ou pas) imaginés par le chef Florian Barbarot. Mais en dehors de l’émission, l’animatrice de Tipik adore aussi cuisiner. Chez elle, elle aime découvrir de nouvelles recettes en y ajoutant sa petite touche personnelle. " Mais il faut que ça reste assez simple, ce n’est pas moi qui vais commencer à faire des macarons" précise-t-elle. " Je ne supporte pas rester dans ma cuisine toute la journée. Même pour un plat mijoté qui doit rester plusieurs heures sur le feu, il faut que la préparation aille vite. Je n’ai aucune patience et je n’ai pas trop le truc pour le dressage… Il faut que ce soit rapide, bon, sain, équilibré ! "

Du coup, on retrouve quoi au menu chez Béné ? L’animatrice a épinglé cinq recettes coup de cœur (personnelles ou repérées sur des blogs via Pinterest) à reproduire chez soi, et nous explique pourquoi elles sont absolument dingues. Il y en a pour tous les goûts, alors bon appétit !

Sauce bolo végé " façon Béné "

Béné : "Pendant le confinement, j’ai eu envie de tester une bolo végé. Je n’étais pas très convaincue par cette recette parce que, dans la bolognaise traditionnelle, j’aime goûter la viande justement. Certains mixent le tout, mais moi je préfère tomber sur des boulettes.

Ici, à la place du haché, j’ai utilisé du tofu. Ça offre une autre consistance à la sauce, mais ça ne remplace pas le goût de la viande. Les autres ingrédients sont donc hyper importants : le basilic frais, les petits morceaux de carotte et le parmesan qui va quand même donner un petit côté gras. Avant, j’achetais des pots de sauce tomate tout faits, maintenant je monde des tomates fraîches. J’ai appris ça dans Stress en cuisine… Ensuite, il faut travailler la sauce avec les épices qu’on préfère. Je suis assez fière du résultat !"

Parmentier de patate douce, champignons & lentilles

"En ce moment, je m’intéresse beaucoup aux plats végétariens. Être écoresponsable, ça passe aussi par la nourriture. Je fais attention à ma consommation de viande, j’ai donc cherché des recettes avec des substituts. Ici, on la remplace par des lentilles mais on conserve tout de même l’esprit du hachis parmentier. Quand on reçoit des amis et qu’on fait un hachis, on sait qu’on va passer un bon moment. Mais ici, on est quand même un level au-dessus !

La principale difficulté, c’est de cuire les lentilles à la bonne température pour qu’elles ne soient pas trop sèches. Mon petit truc en plus, c’est de les faire revenir avec un peu d’oignon, puis je les fais bouillir avec un bouillon de légumes. Une fois la préparation terminée, j’aime bien saupoudrer des noisettes concassées pour avoir un petit côté croquant et j’ajoute du parmesan pour gratiner. Le résultat est plutôt sympa, ça fait le taf en tout cas !"

Banana-bread aux flocons d’avoine et aux pépites de chocolat

"Ici, je ne vais pas faire dans l’originalité. De base, je ne suis pas très pâtisserie ou dessert. Je n’aime pas tout ce qui est très sucré et je préfère en général manger salé avec des œufs, du saumon et de l’avocat au petit-déjeuner.

Pendant le confinement, j’ai essayé de trouver des ingrédients pour remplacer la farine et le beurre. On connaît les vertus du flocon d’avoine et de la banane, ce banana bread c’est le top pour un en-cas équilibré… Bon, il y a des pépites de chocolat parce qu’il faut quand même se faire plaisir. Si on a petite faim vers 10h ou 16h, on prend ça et on est calé jusqu’au repas suivant ! Le truc crapuleux, c’est d’étaler en plus de la pâte à tartiner à la noisette… Là, par contre, on n’est plus trop dans l’en-cas healthy, mais c’est vraiment une tuerie !"

Stoemp aux poireaux et aux carottes, saucisses de campagne

"J’ai été élevée par mes grands-parents et nourrie aux plats traditionnels. Tous les jours, c’était pommes de terre, légumes, et de la viande. De temps en temps, on faisait un spag-bolo mais c’était vraiment exceptionnel… Le stoemp saucisse, ça me replonge en enfance parce que ma grand-mère en faisait régulièrement. C’est un peu ma madeleine de Proust. Un echt plat de brusseleir, bon marché et qui cale bien.

Ici c’est un stoemp carotte poireau mais en soi, on peut faire ce qu’on veut. La technique, pour ceux qui aiment le sucré salé, c’est de faire revenir les carottes avec les oignons pour leur donner un petit goût caramélisé avant de les mélanger."

Soupe de nouilles thaï végan à la coco

"J’adore la cuisine thaïe. J’en mange toutes les semaines, je crois même que je pourrais en manger tous les jours ! C’est tellement bon et c’est aussi super sain. Je fais de temps en temps des currys ou des pad thaïs, mais la soupe de nouilles c’est un classique. Dans cette recette-ci, on utilise des pâtes de riz, plus faciles à digérer que des nouilles à base d’œufs. Après il faut vraiment avoir tous les ingrédients à la maison, du gingembre, de la citronnelle et de la coriandre si on aime bien ça, parce que ça peut vite devenir fade.

Ce que j’aime bien faire, c’est ajouter des petites boulettes thaïes. Je mélange le haché avec de l’ail, de la citronnelle et du gingembre, et des petits bouts de piments. On presse ensuite un peu de citron vert dans la soupe et tout devient alors superbement parfumé !"

Newsletter Tipik

Restez informés chaque semaine des évènements et concours Tipik à venir.

OK