Vous reprendrez bien une dose de Maxime Chattam ?

Confinement et distanciation sociale obligent, Sous Couverture se trouve dans l’impossibilité momentanée de vous proposer de nouvelles rencontres avec vos auteur.e.s préféré.e.s. Qu’à cela ne tienne, nous vous proposons de (re)découvrir certains de nos précédents rendez-vous littéraires.

En décembre dernier, Thierry Bellefroid recevait le Stephen King de l’hexagone : Maxime Chattam. Visage d’ange, sympathie sans fin, grand sourire : nous nous demandions comment pouvait-il être l’auteur de romans aussi glaçants ? De passage à Bruxelles, Maxime Chattam nous présentait Un(e)Secte, son nouveau roman. L’histoire débute à Los Angeles où l’on découvre le corps d’un homme. Il a été tué la veille, et pourtant, le cadavre est totalement vidé, nettoyé en quelques heures par des insectes. Au même moment, à New York, un ravisseur s’en prend à des jeunes passionnés par l’apocalypse, une jeune femme disparaît…

C’est grâce à sa grand-mère que l’auteur réjouit ses lecteurs de délicieuses histoires noires et de thrillers palpitants, nous racontait-il. Maxime avait 12 ans quand sa grand-mère l’a emmené fêter Noël dans la jungle thaïlandaise, mais à une condition : écrire dans un cahier ce qu’il a vécu, jour après jour, ses émotions, du factuel, peu importe, le principal étant d’écrire chaque soir. Telle fut la première expérience de Maxime avec l’écriture.

Anecdotes familiales, conseils lecture, débuts de carrières et tant d’autres choses étaient au programme de cet épisode de Sous Couverture. Oserez-vous vous replonger dans la vie de ce maître du suspense ?

Qu’il y a-t-il Sous la Couverture de Maxime Chattam ? C’est à découvrir ce jeudi 2 avril à 22h45 sur La Trois.