Un Belge chez les Suisses

Un Belge chez les Suisses
3 images
Un Belge chez les Suisses - © Tous droits réservés

Que diriez-vous d’une B.D. réalisée par un Suisse sur base d’une histoire traduite par une Suisse à partir d’un livre suisse ? Et quant à être très… suisse, Thierry Bellefroid vous propose aussi un roman édité en Suisse mais écrit par un Belge !

ROBINSON SUISSE, d’Alex BALADI, aux éditions Atrabile

Voici une B.D. assez incroyable. Dans les années 70, comme beaucoup de jeunes de son époque, Alex Baladi a découvert le feuilleton, comme on disait en ce temps-là, Le Robinson Suisse qui se basait sur l’histoire originale du bernois Johann David Wyss, paru en 1812.

Puis, il découvrira la traduction française de l’ouvrage, due à une dame de Lausanne, Isabelle de Montolieu, mais pas la translation de 1813 mais plutôt l’édition parue en 1824, remaniée, augmentée de plusieurs chapitres et finalement achevée et nettement moins moralisatrice !

Rien de surprenant donc que ce soit un Suisse, Alex Baladi, qui ait eu l’idée d’adapter en B.D. les nouveaux chapitres de Madame de Montolieu tout en se sentant vraiment très libre ! L’idée de base, cette famille suisse devant survivre sur une île après un naufrage, demeure, mais le dessinateur va remixer la matière, la transcender pour donner naissance à une B.D. qui parle du monde d’aujourd’hui… Un " brin " politique. Il ne faut donc pas être surpris de découvrir que les terribles sauvages auxquels sont confrontés les naufragés soient enturbannés !

Au niveau graphique, dans Robinson Suisse, Baladi s’est surpassé et propose un travail en couleur rare, mélange de découpages et de couleurs directes, et réalise ainsi certaines de ses plus belles pages.

NATHAN, de Xavier LÖWENTHAL, aux éditions Hélice Hélas

Nathan est le premier roman de cet éditeur et auteur de bandes dessinées qu’est le belge Xavier Löwenthal, un auteur qui aime déranger. Avec Nathan, il réussit parfaitement car il s’agit d’une sorte de " roman pornographique et misogyne pour jeune fille ", comme le signale si bien la maison d’édition suisse, Hélice Hélas.

L’histoire est assez simple. Nathan travaille dans une grande institution internationale. Nathan est un être plein de légèreté et de nonchalance. C’est aussi un fumiste sexiste et bienheureux qui n’hésite pas à courir après les filles, d’ailleurs, Nathan va être accusé de harcèlement par sa supérieure… En fait, Nathan est un obsédé sexuel, et pourtant, il est tellement attachant qu’on en oublierait qu’au début du roman, il tue un sans-abri !

Nathan, c’est un roman tout ce qu’il y a de plus contemporain sur le cynisme et la schizophrénie de la société postmoderne. Xavier Löwenthal a parfaitement réussi son entrée dans le monde des romanciers, délicieusement dérangeant !

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK