Tortures intérieures et lâchetés…

LE JARDIN, de Hye-Young PYUN au éd. Rivages

Huy-Young Pyun est une auteure sud-coréenne assez méconnue, pourtant, comme la plupart des Coréens, quand il s’agit de polar, elle a une force et une habilité à la narration époustouflantes.

Dans Le jardin, un homme se réveille à l’hôpital, paralysé. Oghi se souvient qu’il était avec son épouse dans la voiture, puis, c’est l’accident. Parmi les voix des personnes qui se trouvent autour d’Oghi dans cette chambre, il y en a une plus familière, celle de sa belle-mère qui se penche sur lui et lui dit " Je vais prendre soin de toi… ". Tout est dit !

Un ouvrage qui a remporté le prix Shirley Jackson, prix qui récompense le meilleur roman d’horreur psychologique, si cher à l’auteure américaine. Rien à voir avec du fantastique donc, bien pire car la belle-mère va prendre soin de son beau-fils.

LA FABRIQUE DES SALAUDS, de Chris Kraus au éd. Belfond

L’écrivain et réalisateur allemand Chris Kraus situe le point de départ de son histoire dans un hôpital de Munich, en 1975. Dans une chambre, deux patients sont alités. L’un d’entre eux se nomme Konstantin Solm, dit Koja, un septuagénaire qui a une balle nichée dans la tête.

Un soir, Koja va entreprendre de raconter sa vie à son voisin, un hippie persuadé que tout le monde est sympa et qu’au fond de chacun, il y a du bon. Et la vie de Koja est tout sauf bonne, en fait il sait qu’il est une ordure.

Né à Riga, au sein d’une famille lettone, Koja a connu l’épuration ethnique perpétrée par les bolcheviques. Quand arrive le national-socialisme, il y est embrigadé par son frère, Hubert. Tous deux vont devenir des cadres du parti, ils vont endosser l’uniforme SS, ils seront proche de Heydrich et des services secrets, en fait, ils vont vivre une passion destructrice. Koja et Hubert vont aussi partager une passion commune pour Ev, leur sœur adoptive, une orpheline juive.

Les frères se battront contre les bolcheviques. À la fin de la guerre, le NKVD comprendra tout l’intérêt d’intégrer Koja dans ses rangs, la naissante CIA pensera de la même façon et en même temps : Koja sera agent double.

Trois personnages, Koja, Hubert et Ev Solm, racontent 70 ans d’histoire de l’Allemagne, avec beaucoup d’empathie. Le romanesque mêlé à l’horreur et à beaucoup d’humour, font de ce roman un bijou délectable à tous niveaux.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK