Quoi de neuf dans les librairies en ce mois de juin ?

La crise du coronavirus a tout retourné sur son passage. La chaîne du livre – déjà fragile – n’a malheureusement pas échappé au cataclysme. Petit à petit, elle se remet en place et relance son importante machine. Sous Couverture vous propose de mettre en lumière quelques sorties littéraire de ce mois de juin. Place à une petite liste non-exhaustive qui ne demande qu’à être enrichie par vos propres suggestions que vous pouvez nous partager sur nos réseaux sociaux. Bonne lecture !

"Française" d’Alexandre Jardin aux éditions Albin Michel – Sortie prévue le 03 juin

Le nouvel ouvrage de l’auteur français est certainement l’un des romans de littérature blanche les plus attendus de cette année. Initialement prévue début avril, la sortie de Française a été repoussée de deux mois. Alexandre Jardin revient avec l’histoire de trois sœurs – Kelly, Cerise et Cindy – aux caractères et parcours diamétralement opposés. Kelly mène une vie à la Erin Brockovich, Cerise voit tout en rose jusqu’à connaître l’adultère de son mari et Cindy part épouser un islamiste en Syrie. Tout bascule lorsque la Compagnie Normande d’Expédition ferme ses portes alors qu’elle faisait vivre toute la région.

Avec ce nouveau roman, Alexandre Jardin dresse le portrait d’une société française – qui pourrait être belge - défaillante, presque folle. Trois tranches de vie finalement assez banales, populaires on serait tenté de dire. Et qui de mieux placé que l’auteur lui-même pour nous parler de son récit :

Comme vous le savez, mon nouveau roman "Française" paraîtra dans quelques semaines. Je vous informerai dès que possible...

Publiée par Alexandre Jardin écrivain sur Samedi 18 avril 2020

"Femmes sans merci" de Camilla Läckberg aux éditions Actes Sud – Sortie prévue le 03 juin

Dans un tout autre registre mais certainement tout autant attendu, le nouveau polar de l’auteure suédoise, Camilla Läckberg. Dans ce nouveau récit, elle raconte les vies de femmes trompées, abîmées, salies par leur mari abusif mais unies par une seule et même volonté : mettre un terme à ses relations toxiques.

Ingrid Steen est journaliste, reconvertie en femme au foyer depuis que son infidèle de mari a été promu rédacteur en chef. Viktoria Brunberg est prisonnière depuis de nombreuses années. Birgitta Nilsson ne sait plus quels stratagèmes inventer pour cacher les nombreux bleus qu’elle a sur le corps. Via un forum, les trois femmes concluent un pacte : tuer le mari de l’une des autres. Pour celles et ceux qui en doutaient encore, Camilla Läckberg démontre une nouvelle fois qu’elle fait partie des maîtresses du roman policier.

"Le jour où Kennedy n’est pas mort" de R.J. Ellory aux éditions Sonatine – Sortie prévue le 04 juin

"La vérité est plus forte que tout", c’est par cette simple phrase que R.J. Ellory attire notre attention. Et si le 22 novembre 1963, John F. Kennedy n’était pas mort alors qu’il traversait Dealey Plaza ? Alors qu’il traverse la place saluant la foule avec son épouse, le Président ne prend pas de balle, tout se passe normalement. En revanche, une poignée de jours plus tard, le photojournaliste Mitch Newman apprend le suicide de son ex-fiancé dans des circonstances plus que louches. Ce même fiancé qui enquêtait sur la famille Kennedy. Mitch Newman décide de mener l’enquête de son côté et pénètre dans le sombre monde de la politique américaine.

JFK parviendra-t-il à échapper au destin que l’Histoire lui connaît ? Parviendra-t-il à rester en vie ? R.J. Ellory nous plonge dans un roman policier jalonné de rebondissements qui vous tiendra en haleine de la première à la 432ème page.

"Knock Out" de Reinhard Kleist aux éditions Casterman – Sortie prévue le 10 juin

En matière de biographie, l’auteur allemand de bande dessinée n’est pas à son coup d’essai. En 2008, Reinhard Kleist se voyait décorer de plusieurs prix pour Cash, roman graphique sur la vie du chanteur Johnny Cash. Quatre ans plus tard, il publie Castro sur le leader emblématique cubain. S’ensuivent d’autres biographies romancées notamment sur Nick Cave.

Dans un tout autre registre, l’auteur présente Knock Out, roman graphique sur le destin tragique sur le champion du monde de boxe homosexuel Emile Griffith. Devenu boxeur presque par hasard, Emile grimpe les échelons de sa discipline à une allure folle. Immigré caribéen aux États-Unis, il doit lutter sur le ring et dans la vie. Entre homophobie et jalousie, Kleist livre un récit aussi passionnant que violent.

"Autant en emporte le vent" (volume 1 et 2) de Margaret Mitchell aux éditions Gallmeister – Sortie prévue le 11 juin

C’est un roman que l’on ne présente plus. Un classique comme on aime l’appeler. Un monument de la littérature américaine (Prix Pulitzer) si on va un peu plus loin dans l’engouement. Publié en 1936, Autant en emporte le vent a été vendu à plus de 30 millions d’exemplaires et adapté au cinéma (l’un des films les plus oscarisés) quelques années plus tard par Victor Fleming. Pour la première fois depuis 1939, une nouvelle traduction est rendue disponible. L’occasion pour Gallmeister de redonner une énième vie à ce grand roman.

Dans ce roman en deux volumes, Margaret Mitchell raconte la vie de Scarlett O’Hare, 16 ans, une riche héritière sur le point de se marier au beau Ashley Wilkes. C’est sans compter sur la guerre civile qui explose et plonge le pays entier dans un chaos sanglant. Scarlett embarque son cœur meurtri à Atlanta, grande ville où elle fait la rencontre d’un mystérieux contrebandier.

"La vérité sort de la bouche du cheval" de Meryem Alaoui aux éditions Folio – Sortie prévue le 11 juin

Jmiaa est prositutée à Casablanca. De son mieux, elle élève seule sa fille. Jmiaa a un caractère fort, un humour détonant et est loin d’avoir sa langue dans sa poche. Avec des mots forts, elle décrit le monde et les personnes qui l’entourent. Son amoureux Chaïba, une brute épaisse. Sa collègue Halima, une femme dépressive qui lit le Coran entre deux passes ou encore sa mère, Mouy à la moralité implacable qui semble ignorer l’activité de sa fille. Tout se complique quand une jeune réalisatrice débarque dans ce petit quartier de Casa pour réaliser son premier film.

Meryem Alaoui signe un premier roman fort et dépeint la vie quotidienne d’un Maroc populaire. Sélectionné pour le Goncourt 2018, La vérité qui sort la bouche du cheval s’est vu décoré du Prix Beur FM Méditerranée-TV5 Monde 2019. Un premier ouvrage qui a fait grand bruit dès sa sortie. Une voix de femme, une voix puissante à découvrir rapidement.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK