Portrait de libraire – Guy Pierrard, Oxygène

Après 14 ans d’enseignement, Guy Pierrard a eu envie de tourner la page, de prendre un peu d’air. Ce licencié en Sciences religieuses a décidé de changer de vie, de tourner la page… en ouvrant une librairie dans une ville où il n’existait plus de commerce dédié au livre.

La première idée était de reprendre une librairie préexistante, avec un collègue professeur de français, mais le projet avorte, les chemins des deux compères se séparent. Guy va alors profiter d’une opportunité. Il a hérité du garage de son père, à l’entrée de Neufchâteau, un espace extraordinaire qui offre beaucoup de possibilités, y compris du parking ! C’est donc là qu’en 1999, il ouvre sa librairie/presse dénommée Oxygène : "Je pensais l’appeler Air Libre car Libr… aire, mais je me suis rendu compte qu’Aire Libre était l’une des collections de Dupuis et qu’il y avait déjà pas mal de librairies portant ce nom, chez nous ou en France. Alors, je me suis dit : air ? Oxygène ! Un lieu où l’on respire, où l’on se promène, où l’on peut réfléchir…". Des 40m2 d’origine, l’enthousiaste libraire passera finalement à 160m2 voici quatre ans : ce sont exactement les dimensions utiles et nécessaires à ce qu’il souhaitait mettre en œuvre, un espace où l’on trouve des rayons variés, avec une prédilection pour la littérature.

6 images
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

Chez Guy et ses collaboratrices, Stéphanie Stieners et Anne-Laure Poncin, on découvre une librairie généraliste reprenant quelque 6 à 7000 ouvrages couvrant la littérature, mais aussi les arts, les droits humains, les philosophies et religions, la psychologie, la cuisine, la nature, la vie pratique, les voyages, la santé, le tourisme… Et puis, il y a ce qui est LA spécialité d’Oxygène, une section réservée aux auteurs et éditeurs régionaux, proposant un panel de références belges francophones et wallonisantes. Parmi elles, les éditions Olivier Weyrich, de Neufchâteau.

Autre important rayon, celui consacré au livre de poche, une section de plus en plus prisée aux dires de Guy, sans oublier celui réservé à la B.D. et à la littérature jeunesse auquel s’adjoint une sélection de jeux, pour petits et grands. Côté presse, les quotidiens belges, du nord comme du sud, sont disponibles mais aussi quelque 5 à 600 références de magazines. Enfin, Guy aime mettre en valeur les produits locaux de qualité, tels les chocolats de François Deremiens, référencés par de grands guides gastronomiques, une entreprise basée à Prouvy, en Gaume profonde !

Bref, la librairie Oxygène de Guy, Stéphanie et Anne-Laure, c’est une sorte de petit paradis pour tous, où l’on peut même se procurer un petit cadeau de dernière minute ! Et c’est dans des circonstances difficiles comme celles que nous venons de vivre que l’on se rend compte qu’une certaine diversification peut être la bienvenue…

La pandémie de la Covid-19, Guy l’a bien vécue. S’il a fermé quelques jours, le temps de connaître quelles étaient les dispositions à prendre en matière de protection, tant pour ses clients que pour lui, et de les mettre en œuvre, il a rouvert ses portes, certes, en horaire réduit. Six clients sur dix ont déserté les lieux, mais il restait celle et ceux qui avaient besoin de la presse quotidienne dans le but de suivre l’actualité de l’épidémie et de connaître les avis des spécialistes.

Ensuite, avec les débuts du déconfinement, il y a eu deux ou trois vagues "d’invasion" : des clients allemands qui sont venus pour des ouvrages parascolaires mais achetant aussi parfois jusqu’à huit romans, histoire de réapprovisionner leur stock ! Et puis, il y a eu l’une ou l’autre mère au bord de la crise de nerfs qui avaient un besoin absolu d’acheter des jeux pour occuper leurs enfants ! Deux distributeurs n’ont pas arrêté leurs livraisons, mais ce qui est formidable, c’est que "les auteurs qui étaient confinés à la librairie", en d’autres termes, le stock présent avant le confinement, ont trouvé acquéreur, permettant ainsi de faire découvrir des écrivains parfois moins connus. Comme beaucoup de libraires, Guy constate l’arrivée de nouveaux lecteurs, beaucoup d’entre eux sont d’anciens aficionados des grandes sociétés de vente en ligne qui redécouvrent la proximité, quitte à attendre quelques jours l’arrivée de leur commande chez Oxygène.

Pour Guy, la lecture est une passion de toujours : à 3 ans, il regardait les vignettes de Tintin… Paradoxalement, depuis qu’il est libraire, il a moins de temps à consacrer à la découverte de ses lectures préférées, la sempiternelle ritournelle de "l’important et lourd travail administratif du libraire"

Ses goûts sont clairement orientés vers le roman historique et le polar nordique, sans pour autant dédaigner la littérature d’origine française ou anglo-saxonne. Ce qui explique son intérêt pour la littérature nordique ? Peut-être le fait qu’il a de la famille en Norvège… mais pas seulement. Selon Guy, le polar nordique est rarement sanglant, tout est dans la mesure, dans l’évocation, le sous-entendu, c’est agréable. En plus, cette littérature est généralement une critique d’une société dont on nous dit souvent qu’elle est exemplaire… Guy l’avoue : "les crimes sont plus rares dans ces régions, mais quand on lit ces auteurs, on a l’impression qu’ils s’entre-tuent à qui mieux mieux !".

Voici le coup de cœur de l’équipe d’Oxygène en matière de lecture pour cet été, un roman bien de chez nous, par ailleurs sélectionné pour le "Prix des lycéens 2020" !

« Le cahier orange », de Bernard Caprasse, chez Weyrich éditions, 2020

New York, 24 janvier 1990. Anton, avocat réputé, contemple les cercueils de ses parents, posés à même le sol, indifférent à la foule qui se presse dans la cathédrale Saint-Patrick. Renval en Ardenne, 9 septembre 1944. Des maquisards attaquent deux chars allemands. Entre les deux événements : un cahier orange dont la lecture va bouleverser la vie d’Anton et l’entraîner vers sa part d’ombre. Olga, sais-tu qui tu aimes ?

Bonne lecture !

 

LIBRAIRIE OXYGENE, Rue Saint-Roch 26 – 6840 Neufchâteau

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK