Politicien.ne.s & amateur.trice.s de lecture…

Après les coups de cœur de Bénédicte Linard, notre ministre de la Culture à la Fédération Wallonie-Bruxelles, voici cinq femmes et hommes politiques qui vous livrent les ouvrages qui les ont marqués. Certains vous en confient le résumé ou leurs impressions de lecture…

La sélection d'Elio Di Rupo

Elio Di Rupo est Docteur en chimie, de l’université de Leeds, en Angleterre. "L’école pour tous a été la grande chance de ma vie" dit celui qui est actuellement Ministre-Président de la Wallonie.

"Mémoires d’Hadrien" - Marguerite YOURCENAR, Folio, 2019.

Ce roman historique se présente sous la forme des pseudo-mémoires de l’empereur Hadrien, se confiant à son éventuel successeur, Marc Aurèle. Derrière l'esthète cultivé et fin stratège qu'était Hadrien, Marguerite Yourcenar aborde les thèmes qui lui sont chers : la mort, la dualité déroutante du corps et de l'esprit, le sacré, l'amour, l'art et le temps. 

"Le Guépard" - Giuseppe Tomasi di LAMPEDUSA, Seuil, 1959 ; nouvelle traduction parue en 2007.

Le Guépard est avant tout l’histoire d’un homme, Don Fabrizio, prince de Salina, qui est au cœur du vent révolutionnaire du Risorgimento qui agite la Sicile. Don Fabrizio voit se défaire la rigueur de l’ordre ancien et assiste à la ruine de sa classe. Il s’incline devant la force nouvelle qu’incarne son cher neveu, Tancredi, et demande pour lui la main de la belle Angelica Sedàra... Un demi-siècle de l’histoire d’un homme et de la Sicile, de 1860 à 1910.

"Pourquoi je hais l’indifférence" - Antonio GRAMSCI, Rivages Poche/Petite Bibliothèque, 2012.

Haïr l'indifférence, c'est à la fois haïr l'acceptation des choses comme elles vont et détester la confiance faite aux experts qui n'est autre que la paresse qui contribue au cours des choses quand elle ne se contente pas de la justifier. Les axes de réflexion de l’ouvrage sont autant de pistes pour aujourd’hui : la politique et les politiques, l’éducation des peuples, la liberté et la loi, l’opposition à la guerre…

"L’idée de justice" - Amartya SEN, 1951

L’Idée de justice, c’est une réflexion de l'économiste et du philosophe qu’est Amartya Sen, sur les moyens de réduire les injustices. Il souligne l'importance de la création d'une justice du choix social fondée sur le débat public. Il évoque aussi les rôles d'une libre participation à la vie politique et des institutions démocratiques dans la réduction des injustices.

 "L’histoire de l’art" - E.H. GOMBRICH, Phaidon, 2001

La première édition en français de l’Histoire de l'art d’Ernest Hans Gombrich remonte à 1951, chez Plon. L’ouvrage demeure l’un des plus célèbres et populaires livre sur l'art jamais publié. Depuis un demi-siècle, il est une introduction inégalée à l'ensemble du sujet, des premières peintures rupestres à l'art d'aujourd'hui. En 2001, la 16e édition de ce monument, chez Phaidon, est révisée et présentée sous un nouveau format.

La sélection de Valérie Glatigny

Valérie Glatigny est licenciée en philosophie et diplômée en éthique biomédicale. Après un passage par le journalisme, elle est entrée en politique et est Ministre de l’Enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

 

"Le désert des Tartares" - Dino BUZZATI, Poche 2004.

"Le roman raconte l’histoire d’un commandant, Giovanni Drogo, qui attend toute sa vie dans une forteresse un ennemi supposé venir du désert des Tartares. Cet ennemi surgit au soir de sa vie, et ce n’est pas du tout celui qu’il attendait…"

L’édition originale, évidemment en italien - " Il deserto dei Tartari " - est parue en 1940. Il faudra attendre 1949 pour que soit éditée, chez Robert Laffont, la traduction française, maintes fois rééditée depuis.

"Beowulf" - Diverses traductions et ouvrages inspirés – André CRÉPIN, Le Livre de Poche, 2007.

"C’est un long poème héroïque en vieil anglais qui repose sur une légende scandinave du haut Moyen Âge. Le héros allie courage et goût passionné de l'aventure, combat des dragons, etc. Il m’a fait rêver durant toute mon adolescence."

Le plus ancien ouvrage existant de cette œuvre poétique est un manuscrit de la fin du Xe siècle, conservé au British Museum. Il retrace l’épopée de Beowulf, puissant guerrier goth, parti au Danemark pour vaincre un monstre mangeur d’hommes nommé Grendel. Il retourne ensuite se mettre au service du roi des Goths, Hygelac, avant de lui succéder et de mourir lors d’un ultime combat avec un dragon cracheur de feu.

"Le monde de Sophie" - Jostein GAARDER, Editions du Seuil, poche, 2002.

"Jostein Gaarder est un écrivain norvégien. Il a publié ce roman en 1991. Sophie est une jeune fille de 14 ans qui trouve dans sa boîte une lettre qui lui pose des questions éminemment philosophiques : qui es-tu ? D’où vient le monde ? Elle part en voyage à la rencontre des grandes figures de la philosophie : Socrate, Platon, Aristote, Descartes, Spinoza, Hegel, Sartre. À l’origine de ma passion pour la philosophie et de mon choix d’études."

Ce roman initiatique a conquis des millions de lecteurs à travers le monde. Sans doute parce que Le monde de Sophie ne donne pas de réponses préfabriquées mais parce qu'il pose des questions, de vraies questions.

"L’insoutenable légèreté de l’être" - Milan KUNDERA, Gallimard, 1984 – Réédition Gallimard, coll. Folio, 2020.

"Milan Kundera est un écrivain tchèque naturalisé français. L’intrigue se passe à Prague. Le héros, Tomas, oscille entre le libertin et l’amoureux passionné, alors que sa compagne, Tereza, brigue l’amour pur, et que son amie, Sabina, poursuit la légèreté. Tomas se reproche son indécision, en amour comme ailleurs. Difficile de savoir ce qu’on veut quand " on n’a qu’une vie et qu’on ne peut ni la comparer à des vies antérieures, ni la rectifier dans des vies ultérieures".

À Prague, en 1968, dans le contexte du Printemps de Prague et de l'invasion du pays par l'URSS, Tomas oscille entre deux amours, Tereza qui veut l'amour pur et Sabina qui lui préfère l'amour physique. La légèreté de type occidental s'oppose à la gravité lourde de l'Est, le kitsch jette un voile sur la laideur…

"Calvin et Hobbes" - Bill WATTERSON, série de 24 albums publiés de 1985 à 1995 en anglais et en français, de 1991 à 2005 – Intégrale en 12 tomes, de 2005 à 2008 aux éditions Hors Collection.

Calvin et Hobbes, ce sont les aventures humoristiques du quotidien d’un enfant de 6 ans, très imaginatif mais solitaire – Calvin – et de son tigre en peluche, Hobbes. Dans l’esprit de Calvin, Hobbes se voit doué de parole et d’une personnalité bien à lui, pourtant, aux yeux des autres personnages, il n’est qu’un jouet !

La sélection d'Alda Greoli

Alda Greoli est analyste-programmatrice en informatique. Elle adore la culture, la photographie, le théâtre et est passionnée de musique baroque. Députée Wallonne, elle est cheffe de groupe à la Fédération Wallonie-Bruxelles.

"Le Lama aux cinq sagesses" - Alexandra DAVID-NEEL, Plon Pocket, 2018.

"Réédition de "Dieux et démons des solitudes tibétaines", dans un volume qui reprend plusieurs œuvres de cette femme extraordinaire et de son fils adoptif le Lama A. Yongden. Partir au Tibet, découvrir sa culture, ses aventures, son romantisme… Si vous ne lisez qu’un livre d’Alexandra David-Neel, c’est celui-là. C’est aussi celui qui vous fera comprendre qu’il est indispensable de lutter pour la liberté au Tibet, la fin de l’occupation chinoise qui dure depuis 70 ans et la fin d’un génocide qui n’a pas été nommé et perpétré contre les tibétains, aujourd’hui mis en minorité dans leur propre pays."

Un récit, édité pour la première fois en 1935, signé d'Alexandra David-Neel et de son fils adoptif le Lama Yongden, qui mêle à la passion et à l'aventure, la pittoresque description des faits, coutumes et paysages du Tibet.

"Le problème Spinoza" - Irvin YALOM, Le Livre de Poche, 2015.

"Traduit par Sylvette Gleize, un livre à lire pour Spinoza et pour Irvin Yalom. Spinoza est sans doute celui qui nous a ouvert des chemins neufs vers notre rapport à la liberté et à la responsabilité. Comment un juif comme Spinoza a-t-il pu être habité par une telle intelligence … ? C’est la question qui obsède Reichlester Rosenberg chargé de confisquer les biens des juifs et qui tombe sur la bibliothèque de Spinoza… Irvin Yalom est psychanalyste et écrivain américain. Il nous emmène toujours sur nos chemins tortueux. Ah nos certitudes sont heureusement fragiles devant une telle intelligence humaine …"

Amsterdam, février 1941. Le Reichleiter Rosenberg, chargé de la confiscation des biens culturels des juifs dans les territoires occupés, fait main basse sur la bibliothèque de Baruch Spinoza. Qui était-il donc ce philosophe, excommunié en 1656 par la communauté juive d'Amsterdam et banni de sa propre famille, pour, trois siècles après sa mort, exercer une telle fascination sur l’idéologue du parti nazi ?

 "Le Poids des secrets" - Aki SHIMASAKI, 5 tomes, Acte Sud, collection Babel 2005-2009. En 2010, un coffret a été édité reprenant la totalité des volumes.

"Cet ensemble de 5 courts romans dont les héros se croisent d’un tome à l’autre est pour moi la plus belle des entrées dans l’écriture japonaise, même si l’auteure vit au Canada et écrit en français. De livre en livre, les romans d’Aki Shimasaki sont des pralines qui se dégustent très très très lentement … et qui vous guideront vers la littérature japonaise (avec de très belles œuvres à découvrir chez Acte Sud)."

L’auteure a construit, à travers cette série, une œuvre-puzzle étonnante, au cœur de laquelle ses personnages se débattent pour retrouver la vérité, la liberté et la dignité.

 "L’enfant bleu" - Henry BAUCHAU, Acte Sud, collection Babel 2006.

"Je suis une amoureuse de l’art brut. Je vous invite à lire "L’enfant bleu" et puis d’aller visiter le nouveau musée liégeois, le TrinkHall, musée de l’art différent, de l’art brut. Osez entrer dans le monde d’Orion, adolescent en situation d’handicap, osez ses dessins, ses peurs, ses chemins quotidiens… et laissez-vous toucher."

À Paris, dans un hôpital, Véronique prend en charge Orion, un adolescent gravement perturbé. Elle sait qu’il est doué d’une imagination puissante et entreprend de l’orienter vers le dessin et la sculpture. Orion parvient à s’ouvrir à la parole et à mettre en mots ce qui le hante : la peur d’un démon qui le "rayonnise et le bazardifie"… Sous le signe de l’espoir, la présence fugitive de "l’enfant bleu" éclaire Orion et Véronique sur un chemin de compassion.

"Les Étoiles s’éteignent à l’aube" - Richard WAGAMESE, Ed. Zoé, 2016.

"Traduit par Christine Raguet, c’est un des livres qui m’a le plus bouleversée. À la fois cruel et poétique, simple et subtile, naturel et enfermé… Ce road book, ce voyage d’un père alcoolique et de son fils m’a donné envie de sortir chaque soir regarder les étoiles…"

Lorsque Franklin Starlight, âgé de seize ans, est appelé au chevet de son père Eldon, il découvre un homme détruit par des années d’alcoolisme. Eldon sent sa fin proche et demande à son fils de l’accompagner jusqu’à la montagne pour y être enterré comme un guerrier. S’ensuit un saisissant périple à la rencontre du passé et des origines indiennes des deux hommes…

La sélection de Raoul Hedebauw

Raoul Hedebauw est licencié en Sciences botaniques, orientation biodiversité. Porte-parole de son parti et Conseiller communal à Liège, il apprécie les randonnées, la course à pied et est passionné d’ornithologie.

 "Les Misérables" - Victor HUGO, Gallimard, Folio classique 2017.
"Je viens de terminer cette fresque magnifique de la lutte de classes en France au 19ème siècle, dont le propos est malheureusement toujours d’actualité."

Hugo retrace ici avec force les misères et les heures glorieuses des masses vivantes qui se retrouvent. Les événements se précipitent, les personnages se rencontrent, se heurtent, s'unissent parfois, à l'image de Cosette et de Marius. Avec Les Misérables, Hugo réalise enfin l'esprit du peuple.

" Le Capital " - Karl MARX, Gallimard, 2008.
"Dans cet ouvrage, Marx étudie scientifiquement les lois inhérentes à la production capitaliste et les inévitables inégalités qui en découlent. Une analyse qui est toujours d’une actualité brûlante."

Théoricien de l’économie politique, le philosophe Karl Marx signe, avec Le Capital son œuvre majeure. Plus de 20 ans lui auront été nécessaires pour la rédiger, pourtant, il n’en publiera que le premier livre, en 1867, consacré au développement de la production capitaliste. Les autres tomes seront rédigés sur base de ses notes, par Friedrich Engels et Karl Kautsky.

"La langue de ma mère" - Tom LANOYE, La Différence, 2016.

"Magnifique histoire, à la fois récit et autobiographie, d’un fils qui accompagne le déclin physique de sa maman. Superbe livre rempli de tendresse et d’humour."

Frappée par une attaque cérébrale sur ses vieux jours, la mère de l’auteur ne peut plus désormais s’exprimer qu’en un baragouin furieux et inintelligible, traduisant sa colère et son désespoir d’être incomprise. Personnage haut en couleur, elle fut actrice dans une compagnie de théâtre d’amateurs et maniait la langue en virtuose aussi bien dans la vie que sur la scène…

"Cent ans de Solitude" - Gabriel GARCIA MARQUEZ, Distribooks Incorporated, 1995. Réédité en 2020.

"Juste un chef d’œuvre."

Il y a les bouches noires des fusils qui jettent des regards de mort au colonel Aurelanio Buendia et il y a la mémoire du militaire qui, devant sa fin proche, s’élance comme un disque solaire… Il revoit son village, le Macondo, perdu dans des territoires oubliés d’Amérique du Sud, l’histoire fabuleuse de sa famille traversant les trois âges de la vie : naissance, vie et décadence…

"L’Ordre du jour" - Eric VUILLART, Actes Sud, 2017.

"J'ai beaucoup aimé l'originalité de ce récit court, mais très efficace, qui raconte, à l’aide d’anecdotes historiques, la facilité avec laquelle les dirigeants industriels de l'époque ont soutenu les ambitions des nazis."

L’Allemagne nazie a sa légende. On y voit une armée moderne dont le triomphe parait inexorable. Mais si au fondement de ses premiers exploits se découvraient plutôt de vulgaires combinaisons d’intérêts ? Et si les glorieuses images de la Wehrmacht entrant triomphalement en Autriche dissimulaient un immense embouteillage de panzers ? Une démonstration magistrale et grinçante des coulisses de l’Anschluss.

La sélection de François De Smet

François De Smet est Docteur en philosophie de l’ULB. Il a versé dans l’enseignement, a été chroniqueur sur La Première et pour d’autres médias. Jeune président de son parti, il est passionné de philosophie politique.

 "La vie devant soi" - de Romain GARY (Emile AJAR), Folio, 1982.

"Pour son style qui touche au creux des êtres, pour la beauté de ce récit entre une grand-mère juive et un petit garçon arabe, et pour l'histoire de ce roman en soi, publié sous pseudonyme."

Momo se débat contre les six étages que Madame Rosa ne veut plus monter et contre la vie parce que " ça ne pardonne pas " et parce qu'il n'est " pas nécessaire d'avoir des raisons pour avoir peur ". Le petit garçon l'aidera à se cacher dans son "trou juif", elle ne mourra pas à l'hôpital et pourra disposer d’elle-même. Il lui tiendra compagnie jusqu'à ce qu'elle meure et même au-delà de la mort.

 "La Métamorphose" - de Franz KAFKA, Folio, 2015.

"Pour la descente glaçante que ce roman propose vers la terreur et l'absurde, et sur la réflexion qu'il insuffle sur les rapports humains."

"Lorsque Gregor Samsa s'éveilla un matin au sortir de rêves agités, il se retrouva dans son lit changé en un énorme cancrelat. [...] "Que m'est-il arrivé ?" pensa-t-il. Ce n'était pas un rêve. [...] "Et si je continuais un peu à dormir et oubliais toutes ces bêtises", pensa-t-il, mais cela était tout à fait irréalisable, car il avait coutume de dormir sur le côté droit et il lui était impossible, dans son état actuel, de se mettre dans cette position…"

 "King Kong Théorie" - Virgine DESPENTES, Grasset, 2006.

"Coup de poing féministe mais subtil, transgressif et emmenant vers des rives encore peu explorées à l'époque."

"J'écris de chez les moches, pour les moches, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf, aussi bien que pour les hommes qui n'ont pas envie d'être protecteurs, ceux qui voudraient l'être mais ne savent pas s'y prendre, ceux qui ne sont pas ambitieux, ni compétitifs, ni bien membrés. Parce que l'idéal de la femme blanche séduisante qu'on nous brandit tout le temps sous le nez, je crois bien qu'il n'existe pas." V.D.

 "Le combat ordinaire" (bande dessinée) - Manu LARCENET, Dargaud, 2003, (4 volumes).

"Accompagnement touchant d'un photographe blasé évoluant entre ses angoisses et un monde dans lequel il a du mal à trouver sa place."

À travers l'histoire d'un jeune photographe de presse s'interrogeant sur ce qu'il doit faire de sa vie, l’auteur brosse une comédie parfois drôle, parfois triste sur le passage à l'âge adulte, sur l'amour et les choix qu'il implique, sur notre comportement vis à vis des autres et du passé. Une grosse claque par un auteur en état de grâce.

"Le Gène égoïste" - Richard DAWKINS, Odile Jacob, 2003.

"Ouvrage phare du biologiste Richard Dawkins, qui offre un éclairage neuf sur le vivant en invitant à considérer que son unité de base n'est pas l'individu, mais les gènes qui le composent et utilisent des corps vivant pour se reproduire, réduisant l'être humain à des véhicules du vivant."

On a dit du Gène égoïste qu'il était le livre le plus important écrit sur la théorie de l'Évolution, depuis Darwin. Ce livre est devenu un classique dont tous les manuels s'inspirent. La théorie du gène égoïste, nous dit Richard Dawkins, c'est la théorie de Darwin exprimée autrement. Il existe en effet deux manières de considérer la sélection naturelle : celle du gène et celle de l'individu. 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK