Littérature fantasy… et littérature zombie !

Littérature fantasy... et littérature zombie !
3 images
Littérature fantasy... et littérature zombie ! - © Tous droits réservés

Entre une épopée aux limites de la mythologie et un récit à la lisière de la croisade contre les morts-vivants, la sélection de Michel Dufranne ne pourra que vous satisfaire. Si vous êtes amateurs de ces genres, apprêtez-vous à vous pourlécher les babines !

VORRH, de Brian CATLING, aux éditions du Outrefleuve

Vorrh est la traduction, par Nathalie Mège, du premier tome d’une trilogie de l’américain Brian Catling, un homme fort connu pour sa poésie mais également pour sa série, The Vorrh, un thriller paru de 2012 à 2018.

Nous sommes à la fin du XIXe siècle… ou après la Première Guerre mondiale, le temps semble… élastique. La Vorrh est une forêt merveilleuse et effrayante. Tous ceux qui y pénètrent y trouvent soit la mort, soit l’oubli. Néanmoins, elle exerce une fascination quasi magnétique et un attrait irrésistible.

On dit que le jardin d’Éden est dissimulé en son cœur. Personne ne l’a jamais explorée en entier, elle serait sans fin, on y a même importé une ville, pierre par pierre…

On dit aussi qu’il ne faut pas aller dans cette forêt, pourtant, un homme a entrepris le périple. Cet homme est un ancien soldat qui a tout abandonné pour suivre sa bien-aimée, Este. Cet homme, à la mort de l’amour de sa vie, a, suivant d’antiques rituels, emprisonné son esprit dans un arc et, écoutant ses murmures, s’est lancé sur la route. Il est devenu archer…

La magie est au cœur de Vorrh, c’est une vision mythologique, de la pure fantasy. Vorrh, c’est la civilisation, c’est l’être humain, c’est la colonisation, c’est un voyage que l’on entreprend et dont l’arrivée réserve une très grosse surprise.

NÉCROPOLITAINS, de Rodolphe CASSO, aux éditions Critic

Nécropolitains ? Rien à voir avec le genre zombie au cinéma !

Un an après l’apocalypse zombie, le capitaine Franck Masson, un pur catho, vit enfermé et impuissant, avec ce qui demeure de l’armée régulière, dans la base souterraine de Taverny, non loin de Paris. Dans la ville, on a découvert que des poches de survivants résistent aux zombies, entre autres du côté de l’île de la Cité ou de Montmartre… Masson va être envoyé en mission au cœur de la capitale afin de tenter d’établir le contact avec ces résistants. Dans une ville en lambeaux, envahie de morts-vivants et de bêtes sauvages, le capitaine part en quête des derniers sursauts de l’humanité, de Dieu et de la France, une véritable croisade.

Dans Nécropolitains, Rodolphe Casso joue avec Paris, avec son histoire, avec une ville parfois fantasmée : de buttes en îles, de parcs en souterrains, de chemins de fer en canaux, la traversée du capitaine Masson lui apprendra par-dessus tout que l’Homme, même après la fin du monde, demeure un spécimen bien difficile à cerner.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK