Les coups de cœur de la librairie POLAR & Co à Mons

Depuis 2003, Mons accueille une librairie pas comme les autres, Polar & Co… En Belgique, elle est la seule à exercer cette spécialisation ! Il faut savoir que son fondateur, Alain Devalck, est tombé dans le polar quand il était très jeune et a été très vorace en la matière : "À la grande époque, j’en lisais 250 par an facilement. Maintenant, je me suis un peu calmé et je me contente des auteurs que je connais moins".

Alors, de sa passion, Alain va faire son métier : "Je lis beaucoup depuis que je sais lire, j’en ai pris le goût et il ne m’a jamais quitté. Mon métier s’est sans doute imposé à moi. Autant que je m’en souvienne, les récits d’aventures où l’intrigue règne m’ont toujours passionné." Dès 1984, Alain était actif au sein de l’asbl "Série B", à Bruxelles, où il fondera sa première librairie spécialisée en polars !

C’est par amour qu’Alain déménagera dans la cité du Doudou et de sainte Waudru où il continue, plus que jamais, à assumer sa spécificité : "Je ne veux pas faire une librairie généraliste. Je préfère vendre ce que je connais et pas partir dans l’inconnu."

Des plus jeunes aux plus âgés, tout le monde passe par la boutique d’Alain, d’autant qu’il propose aussi des livres de seconde main et d’autres genres d’ouvrages : "Je ne fais pas que le policier, je fais aussi la science-fiction et le fantastique donc les données sont faussées mais sinon en policier c'est peut-être un petit peu plus de femmes que d'hommes… légèrement, peut-être 55% de femmes et 45% d'hommes. Je pense que c'est dû à une occupation différente des loisirs.". Et le choix est grand parmi les quelques 20 000 références réparties en deux tiers polars et le reste en SF !

13 images
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

C’est donc l’un des grands spécialistes belges du polar qui vous propose ses 10 coups de cœur, 5 grands formats et 5 poches :

« L'affaire Magritte », de Toni COPPERS, Diagonale, 2020

Alors que son héros, l’ex-enquêteur Alex Berger, lutte contre ses démons personnels, une étrange série de meurtres se déroule entre Paris et Bruxelles. Sur les lieux du crime, on retrouve chaque fois ce mystérieux message : Ceci n’est pas un suicide. Toni Coppers livre avec L’Affaire Magritte un palpitant thriller littéraire.

« Une deux trois », de Dror MISHANI, Gallimard, 2020

Une : Orna. Deux : Emilia. Trois : Ella. La première vit très mal son récent divorce. Elle s'apitoye sur elle-même, fréquente sans vrai désir Guil, un avocat rencontré sur un site web qui lui ment avec aplomb. Elle connaît brutalement un destin tragique. La deuxième, une réfugiée lettone, auxiliaire de vie, est une pauvre fille solitaire, paumée, mystique. Le fils de son précédent employeur – qui vient de mourir – veut l'aider à trouver du travail. Il s'appelle Guil. Ça ne se termine pas bien non plus. Apparemment, Guil sévit en toute impunité... C'est alors que survient la troisième, l'inquiétante Ella...

« L'Archipel des Lärmes », de Camilla GREBE, Calmann-Lévy, 2020

Une nuit de février 1944, à Stockholm, une mère de famille est retrouvée morte chez elle, clouée au sol. Trente ans plus tard, plusieurs femmes subissent exactement le même sort. Dans les années 80, le meurtrier récidive mais ce n’est qu’aujourd’hui que des indices refont surface. Britt-Marie, Hanne, Malin… À chaque époque, une femme flic se démène pour enquêter, mais les conséquences de cette traque pourraient s’avérer dévastatrices. L’Archipel des larmes, magistralement construit, nous fait traverser les décennies suédoises en compagnie de femmes hors du commun, avides de justice, et déterminées à arrêter ce monstre.

« La nature de la bête », Louise PENNY, Actes sud, 2020

Laurent Lepage est un gamin à l’imagination débridée. À Three Pines, pas un jour ne passe sans qu’il ne soit témoin de phénomènes étonnants : invasion d’extraterrestres, arbres qui marchent ou autres dinosaures nageant dans l’étang… Aussi, lorsque le garçon de neuf ans découvre un canon géant dissimulé au cœur de la forêt, personne ne l’écoute. Pas même Armand Gamache, qui a pris sa retraite au village. Quand l’enfant est retrouvé mort quelques jours plus tard dans un fossé et que les enquêteurs localisent un gigantesque lance-missiles, l’ex-inspecteur-chef comprend que le petit fabulateur a dit vrai cette fois-ci et l’a payé de sa vie. Mais qui, parmi les habitants, a pu commettre cet odieux crime ? Et comment expliquer la présence d’une arme de destruction massive dans la paisible bourgade ? Alors que s’engage une traque effrénée, digne des plus grands romans d’espionnage, les pires craintes de Gamache semblent se confirmer. Un monstre est venu autrefois semer le malheur à Three Pines. Et il pourrait bien être de retour.

« Il était deux fois », de Franck THILLIEZ, Fleuve Noir, 2020

En 2008, Julie, dix-sept ans, disparaît en ne laissant comme trace que son vélo posé contre un arbre. Le drame agite Sagas, petite ville au cœur des montagnes, et percute de plein fouet le père de la jeune fille, le lieutenant de gendarmerie Gabriel Moscato. Ce dernier se lance alors dans une enquête aussi désespérée qu'effrénée. Jusqu'à ce jour où ses pas le mènent à l'hôtel de la Falaise... Là, le propriétaire lui donne accès à son registre et lui propose de le consulter dans la chambre 29, au deuxième étage. Mais exténué par un mois de vaines recherches, il finit par s'endormir avant d'être brusquement réveillé en pleine nuit par des impacts sourds contre sa fenêtre... Dehors, il pleut des oiseaux morts. Et cette scène a d'autant moins de sens que Gabriel se trouve à présent au rez-de-chaussée, dans la chambre 7. Désorienté, il se rend à la réception où il apprend qu'on est en réalité en 2020 et que ça fait plus de douze ans que sa fille a disparu...

« Octobre », de Søren SVEISTRUP, Livre de Poche, 2020

Début octobre, dans la banlieue de Copenhague, la police découvre le cadavre d'une femme amputée d'une main. À côté du corps, un petit bonhomme fabriqué à partir de marrons et d'allumettes. Chargés de l'enquête, la jeune inspectrice Naia Thulin et l'inspecteur Mark Hess découvrent que cette figurine est porteuse de mystérieuses empreintes : celles de la fille de Rosa Hartung, ministre des Affaires sociales, enlevée un an plus tôt et présumée morte. Thulin et Hess explorent toutes les pistes qui leur révéleraient un lien entre la disparition de la fille de la ministre et la victime à la main coupée. Lorsqu'une autre femme est tuée, selon le même mode opératoire, ils comprennent que le cauchemar ne fait que commencer...

« L'Empathie », de Antoine RENAND, Pocket, 2020

"Il resta plus d'une heure debout, face au lit du couple. Il toisait la jeune femme qui dormait nue, sa hanche découverte. Puis il examina l'homme à ses côtés. Sa grande idée lui vint ici, comme les pièces d'un puzzle qu'il avait sous les yeux depuis des années et qu'il parvenait enfin à assembler. On en parlerait. Une apothéose." Cet homme, c'est Alpha. Un bloc de haine incandescent qui peu à peu découvre le sens de sa vie : violer et torturer, selon un mode opératoire inédit. Face à lui, Anthony Rauch et Marion Mesny, capitaines au sein du 2e district de police judiciaire, la "brigade du viol". Dans un Paris transformé en terrain de chasse, ces trois guerriers détruits par leur passé se guettent et se poursuivent. Aucun ne sortira vraiment vainqueur, car pour gagner il faudrait rouvrir ses plaies et livrer ses secrets.

« Les sept morts d'Evelyn Hardcastle », de Stuart TURTON, 10/18, 2020

Prêt pour un plaisir de lecture comme vous n'en avez pas connu depuis longtemps ? Mixez Agatha Christie, Downton Abbey et Un jour sans fin... Voici le roman le plus divertissant de l'année ! Ce soir à 23 heures, Evelyn Hardcastle va être assassinée. Qui, dans cette luxueuse demeure anglaise, a intérêt à la tuer ? Aiden Bishop a quelques heures pour trouver l'identité de l'assassin et empêcher le meurtre. Tant qu'il n'est pas parvenu à ses fins, il est condamné à revivre sans cesse la même journée. Celle de la mort d'Evelyn Hardcastle. Chef d'œuvre de construction, de références littéraires et d'habileté technique, Aiden croisera lapin blanc et personnage masqué pour tenter de percer le mystère de ce meurtre aux mille tiroirs !

« Requiem », de Tony CAVANAUGH, Points, 2020

Le coup de fil paniqué d’Ida, une jeune femme qu’il a sauvée quelques mois plus tôt, incite Darian Richards, ex-flic des homicides de Melbourne, à reprendre du service. Cherchant à la retrouver, il part pour la Gold Coast, lieu de fête de la jeunesse australienne. Mais ces plages sont moins idylliques qu’il n’y paraît et Darian est loin de se douter que son enquête va rapidement virer au cauchemar.

« Qui a tué Glenn ? », de Leonie SWANN, 10/18, 2020

Sur une pâture de la verte Irlande, le berger George Glenn est retrouvé assassiné, mais personne dans le pays n'est capable de découvrir son meurtrier. Alors son troupeau prend les choses en main. Ces moutons-détectives ont en commun le désir de s'élever au-dessus de leur condition. Aux côtés de Sir Ritchfield (le doyen), d'Othello (un bélier noir au passé mystérieux) et de Zora (une brebis philosophe et alpiniste qui aime flirter avec les abîmes), Miss Maple, la plus sage d'entre tous, s'arroge la direction de l'enquête. Best-seller en Allemagne et en Italie, Qui a tué Glenn ? est l'un des romans les plus farfelus et les plus imaginatifs publiés ces dernières années.

 

De belles heures d’énigmes et de frayeurs en perspective !

Librairie POLAR & CoRue de la Coupe 36 – 7000 Mons

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK