La pile à lire d'Esméralda de Belgique

Fille cadette de Léopold III, elle est la tante du roi Philippe. Certes, Esméralda de Belgique est princesse, mais elle est aussi journaliste, auteure et documentariste. Elle est surtout passionnée de découvertes et militante en matières de droits des femmes et des peuples autochtones.

Et puis, Esméralda est activiste pour la sauvegarde de la planète et du climat ; elle préside d’ailleurs le "Fonds Roi Léopold III pour l’exploration et la conservation de la nature". Elle fait partie d'"Extinction Rebellion", groupe activiste pour le climat. Lors d'une de leurs actions à Londres, où elle réside, elle est arrêtée devant son fils, et clairement, elle dit haut et fort qu'elle le referait ! Pas banal pour une princesse !

Pour Esméralda, la Foire du livre de Bruxelles 2021 a été l’occasion de revenir pour la première fois en Belgique, depuis plus d’un an. Elle venait présenter le livre écrit avec Sandrine Dixson-Declève, Adélaïde Charlier et Anuna De Wever, Quel monde pour demain ? (Luc Pire, 2021), à revoir juste ici.

L’épouse de Sir Salvador Moncada aimerait ressembler à toutes ces femmes qui ont été des pionnières, dans tous les domaines, sciences, droits humains, arts, sports… Elle brille dans son métier de journaliste et d’auteure, pour preuve, Quel monde pour demain ?, un livre qu’elle offrirait à son pire ennemi, celui – ou celle – qui aujourd’hui encore est climatosceptique et nie la crise écologique que nous connaissons. Et pour Sous Couverture, Esméralda a accepté de parler des livres qui lui tiennent à cœur, en voici quelques-uns qui brossent le profil d’une femme de caractère :

Tout peut changer de Naomi Klein (LUX, 2015) est un ouvrage qui donne envie de militer et de s’engager, un cri d’appel à tous les activistes pour le climat, la crise écologique mais aussi sociale. Tout peut changer donne un grand et formidable coup d’énergie. Naomi Klein y écrit qu’"Une petite flamme peut déclencher un grand brasier", pour l’activiste qu’était déjà Esméralda, le livre n’a fait que la conforter dans ses certitudes car cette idée de la petit flamme est formidable : être tellement nombreux pour parvenir à changer les choses.

La fête au Bouc de Vargas Llosa (Gallimard/Folio, 2019) raconte la fin d’un dictateur, en l’occurrence, Rafael Leónidas Trujillo, à Saint-Domingue. C’est très sanguinaire, très violent, une lecture à conseiller aux quelques dictateurs qui subsistent sur la planète car elle pourrait les inciter à changer leur manière de gouverner.

Et si… on libérait notre imagination pour créer le futur que nous voulons de Rob Hopkins (Actes Sud, 2020). Et si… le pouvoir de changer le cours des choses en profondeur était entre nos mains ? Et si… en réalité, nous avions à disposition, sans en avoir vraiment conscience, un des outils les plus puissants qui existent ? Et si… en plus, on se mettait ensemble pour y arriver ? Un ouvrage qui donne le sourire car l’auteur y imagine un futur que nous pouvons vraiment créer et qui est tellement mieux que notre présent.

Le père d’Esméralda était un aventurier qui a sillonné la planète. Rien d’étonnant qu’elle soit sensible aux romans d’aventures et aux livres qui emportent l’esprit dans de grands voyages ! Esméralda apprécie aussi l’Histoire ou certains romans qui laissent à réfléchir…

Tragédie à l’Everest de Jon Krakauer (10/18, 2010), l’histoire d’une expédition désastreuse sur le plus haut sommet de la planète, tellement palpitante qu’Esméralda a envie que tout le monde lise ce récit incroyable. Au printemps 1996, quelques aventuriers sont en quête du défi ultime, mais un terrible drame se prépare. Envoyé spécial du magazine américain "Outside", Jon Krakauer fait partie de ceux qui ont survécu. Dans Tragédie à l’Everest, il livre sa vérité sur l'effroyable tragédie.

The hungry tide d’Amitav Ghosh (Viking, 2008) et sa traduction française Le pays des marées (10/18, 2008) est un ouvrage qui donne à Esméralda l’envie de voyager. Une extraordinaire fresque historique et humaine qui se déroule dans le golfe du Bengale et qui pousse à se rendre dans ces contrées.

Les Rois maudits de Maurice Druon (Le Livre de Poche), une série historique qui lui fait regretter de ne pas en avoir suffisamment entendu parler au cours d’histoire, on y apprend tellement de choses qu’elle a eu envie d’en connaître plus encore.

19 images
© Tous droits réservés

La servante écarlate de Margaret Atwood (Robert Laffont, 2019) est un livre qu’elle n’ose pas lire la nuit ! C’est tellement épouvantable, surtout lorsqu’on imagine que cela pourrait encore se passer…

Enfin, si la princesse Esméralda ne dédaigne pas de temps à autre un roman à l’eau de rose, elle apprécie aussi les ouvrages qui suscitent l’émotion…

L’autre moitié du soleil de Chimamanda Ngozi Adichie (Gallimard/Folio, 2017) procure un maximum d’émotion ! Il y a tout : l’amour, la guerre, la peur, la fraternité… l’Histoire aussi, on découvre un autre pays. Un récit de la vie de plusieurs personnages au moment de la guerre au Biafra.

La vie secrète des arbres de Peter Wohlleben (Les Arènes, 2017) l’aide à retrouver la sérénité, car les arbres en apportent tellement, autant que de la tranquillité et de la beauté, tout simplement.

Et si vous voulez encore d’autres ouvrages qui font partie des lectures favorites de la demi-sœur du roi Albert II, n’hésitez pas à les découvrir dans cette vidéo :

 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK