En blanc et noir, deux nouvelles suggestions de romans

En blanc et noir
3 images
En blanc et noir - © Tous droits réservés

Gorian Delpâture, le spécialiste des auteurs décédés, vous propose de naviguer de l’intimité des Beatles à la question raciale aux Etats-Unis, deux belles lectures en perspective !

DANS L’OMBRE DES BEATLES, de Derek TAYLOR, chez RivagesRouges

Voici un véritable livre de souvenirs, ceux de Derek Taylor qui fut l’attaché de presse des Beatles en 1964 avant de diriger, de 1968 à 1970, le service de presse d’Apple Corps, l’entreprise fondée par le mythique groupe britannique.

L’ex-journaliste londonien qu’est Taylor livre à travers les pages de Dans l’ombre des Beatles, une sorte de carnet de bord, racontant une odyssée, celle des " Fab Four " de Liverpool. Pas question d’y rechercher une chronologie, ce sont plutôt des saynètes, des anecdotes qui racontent les Beatles depuis l’intérieur et à deux moments clés de leur carrière : la tournée américaine de 1964 et les années Apple Corps.

Cet ouvrage écrit en 1973, à la demande de George Harrison a été publié aux Etats-Unis, cette édition en est la première traduction française. C’est savoureux et tellement bien écrit, un plein de bons sentiments humains. Un document unique en son genre, érudit et intime, échevelé, insolite et si délicieusement british dans son humour.

UN AUTRE TAMBOUR, de William Melvin KELLEY, aux éditions Delcourt

William Melvin Kelley (1937-2017) est un géant de la littérature américaine. Cet Afro-Américain, était aussi professeur de littérature à l’université à Paris où il décrocha un doctorat en langues et littératures étrangères.

Un autre tambour, dont l’original, A Different Drummer est paru en 1962, a été traduit dès 1965 par Lisa Rosenbaum.

L’histoire se déroule en 1957, à Sutton, une petite ville tranquille entre le Mississippi et l’Alabama. Un jour, Tucker Caliban, un jeune fermier noir, répand du sel sur sa terre, abat sa vache et son cheval avant d’incendier sa maison et de quitter la ville. Le lendemain, toute la population noire de Sutton prend également le départ.

L’auteur y multiplie le nombre de point de vue sur cet étrange évènement, des points de vue décrits par ceux qui restent, les blancs. Des hommes, des femmes, des enfants. Kelley pose de façon totalement inédite pour l’époque, la question raciale. Un roman fabuleux, oublié et enfin redécouvert.

Un autre tambour, une histoire alternative, féroce et audacieuse, un véritable coup de poing, tant dans ses qualités littéraires que par sa vision politique.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK