Éliette Abécassis vous donne rendez-vous

Thierry Bellefroid et Eliette Abécassis sur le tournage de Sous Couverture
2 images
Thierry Bellefroid et Eliette Abécassis sur le tournage de Sous Couverture - © Odile Vanhellemont (Sous Couverture - RTBF)

Elle se reconnait dans "Les mémoires d’une jeune fille rangée" de Simone de Beauvoir. Ce livre a même changé sa vie. Alors, Éliette Abécassis est-elle une auteure bien rangée ?

S’il y a bien un rendez-vous qu’elle n’a pas manqué, c’est celui que Sous Couverture lui a fixé à Bruxelles. De passage pour présenter son nouveau roman, Nos rendez-vous, l’auteure française Éliette Abécassis s’est prêtée volontiers au jeu de l’introspection que nous lui avons proposé. Pendant toute une matinée, l’écrivaine nous a fait découvrir sa vie de femme et d’artiste en même temps qu’elle arpentait les couloirs de l’hôtel où nous la recevions.

Rendez-vous manqués

Elle le confesse, ce dernier roman, elle a mis 25 ans à l’écrire. "Il est le fruit de ma vie, de mes réflexions sur celle-ci. Je n’aurais pas pu l’écrire à 30 ans." Dans ce très bel ouvrage, Éliette Abécassis écrit l’indicible. Ces moments suspendus où il ne se passe rien, où les sentiments ne sont pas exprimés, alors que les émotions transcendent pourtant les protagonistes. Parviendront-ils, finalement, à trouver le bon moment pour s’aimer ? Un livre très dense et loin d’être simplement une histoire d’amour.

Lire un extrait

Philosophe avant d’être auteure, Éliette Abécassis est de celles en constante quête de sens. " Quand on fait de la philosophie, on cherche ce qu’il reste, ce qui est essentiel. Ce moment propice où l’ont fait les choses ", détaille-t-elle. Mais elle le reconnait : la philosophie apporte plus de questions qu’elle n’offre de réponses. Ainsi, en pose-t-elle certaines sans savoir y répondre elle-même. " Pourquoi ne fait-on pas des enfants avec les gens que l’on aimera toute notre vie ? ", lâche-t-elle.

Et puis cette rencontre est également l’occasion de voyager dans sa vie et dans les combats qu’elle a menés. De sa lutte contre la GPA à son goût pour l’enseignement en passant par ses inquiétudes pour l’avenir des Juïfs de France, Éliette Abécassis se raconte avec pudeur et honnêteté. "Cette société est pleine décomposition, il y a quelque chose qui est pourri." Un entretien et une auteure à découvrir si ce n’est pas encore fait.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK