Diane Ducret et sa Dictatrice sont dans Sous Couverture

Diane Ducret (gauche) et Thierry Bellefroid (droite) sur le tournage de Sous Couverture
2 images
Diane Ducret (gauche) et Thierry Bellefroid (droite) sur le tournage de Sous Couverture - © Odile Vanhellemont (Sous Couverture - RTBF)

Elle a fait une entrée fracassante en littérature avec "Femmes de dictateurs". Dix ans plus tard, le sujet est toujours le même, mais Diane Ducret est passé de l’historique à la fiction. Rencontre.

Il y a dix ans, Diane Ducret créait la surprise en publiant les deux volumes de Femmes de dictateurs. Aujourd’hui, après être passée par le théâtre, les essais féministes et autres, elle revient avec le roman dystopique La Dictatrice. Mélange de récit et d’histoire, il fait le récit d’Aurore Henri, sorte d’Adolf Hitler – ils partagent d’ailleurs les mêmes initiales – avec un utérus et née pile cent ans après lui. Mais Diane Ducret ne se contente pas d’imaginer ce qu’aurait été l’Histoire si Hitler avait été une femme. Elle va plus loin en le représentant en 2020 avec toutes les nouvelles technologies que cela comprend. "Tout est différent à l’ère des réseaux sociaux qui fabriquent instantanément des idoles", nous détaille-t-elle.

En plus d’un échange aussi riche que jovial, on retiendra de cet après-midi passé avec Diane Ducret sa grande sympathie et son enthousiasme. Décontractée et généreuse, l’auteur fait le tour de ses œuvres et de sa carrière. "Je me considère comme auteur. Pas forcément autrice, auteurE ou écrivaine. Juste auteur c’est déjà très bien", sourit-elle.

Un roman très 2020

Ce qui frappe dans ce dernier ouvrage, c’est avant tout son réalisme et le regard qu’il pose sur l’Europe d’aujourd’hui. "Mon personnage principal représente le futur des femmes de dictateur que je racontais il y a dix ans. Je me suis demandé quel serait-il maintenant que plusieurs femmes ont pris le pouvoir dans le monde."

Découvrir un extrait

À l’heure des gilets jaunes, des manifestations contre la réforme des retraites et autres mouvements citoyens, La Dictatrice a quelque chose de prenant, voire glaçant. Et puis, il imagine aussi une femme dans la peau d’un dictateur, personnage que l’Histoire n’a finalement jamais connu.

Au cours de cet entretien, Diane Ducret se raconte. Sur son amour pour l’écriture, l’endroit qu’elle préfère pour écrire, ses défauts et son éternelle curiosité. Aujourd’hui, elle a la chance de vivre de sa passion et voit en chaque petite particule vivante une source d’inspiration. Ses confidences, des tranches de rire et bien d’autres choses sont à découvrir dans ce nouvel épisode de Sous Couverture.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK