"Charlie et la chocolaterie" : avant le film, un livre !

Charlie Bucket, Willy Wonka, ces noms évoquent certainement quelque chose dans votre esprit… Une tablette de chocolat peut-être ? Évidemment ! Ce sont les héros principaux de Charlie et la chocolaterie, un film rediffusé régulièrement, pour la plus grande joie des plus jeunes et des moins jeunes !

 

Si ce film musical de Tim Burton, sorti en 2005 avec Johnny Depp dans le rôle de Willy Wonka, est une merveilleuse fantaisie, à l’origine, il y a un livre : Charlie and the Chocolate Factory, un roman pour enfants du norvégo-gallois Roald Dahl. Paru aux Etats-Unis en 1964, il sera édité en Grande-Bretagne trois ans plus tard.

12 images
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

Pour celles et ceux qui n’auraient ni lu le livre, ni vu le film, en voici le résumé : En dehors de sa famille avec laquelle il vit pauvrement, Charlie n’aime qu’une chose : le chocolat ! Sa maison est située à proximité de la plus grosse chocolaterie du monde, celle de l’excentrique Willy Wonka. Il y produit une extraordinaire variété de sucreries : des glaces qui ne fondent jamais, des chewing-gums qui gardent leur goût… Après divers problèmes ayant conduits à la fermeture de la chocolaterie, Wonka l’a remise en service et décide d’y organiser une visite où seulement cinq enfants et leurs accompagnants seront admis. Les billets – des tickets d’or – se trouvent disséminés dans cinq barres de chocolat… Par un heureux hasard, Charlie en trouve un et, avec son grand-père ainsi que les autres gagnants, il entame une visite de la merveilleuse usine. Certaines découvertes de prototypes de spécialités sucrées se révèleront dangereuses pour les enfants difficiles dont les péripéties sont chantées, en vers, par les ouvriers de la chocolaterie, les Oompas-Loompas…

Rapidement, Roald Dahl reverra certaines parties du texte. Avant même l’édition de 1964, l’éditeur lui conseilla de transformer Charlie, qui avait la peau noire, en un enfant blanc, de crainte de perdre les lecteurs blancs… Une fois l’ouvrage sorti, il sera critiqué par la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP), "Association nationale pour la promotion des gens de couleur", établie aux Etats-Unis, car Dahl décrivait les Oompa-Loompas comme des pygmées noirs travaillant pour gagner des fèves de cacao, leur mets préféré ; dans l’édition de 1973, ils deviendront des personnes de petite taille, à la peau blanc-rosé, portant des longs cheveux marron-doré et venant de l’Oompaland.

Roald Dahl reverra certaines parties du texte. Avant même l’édition de 1964, l’éditeur lui conseilla de transformer Charlie, qui avait la peau noire, en un enfant blanc, de crainte de perdre les lecteurs blancs…

Dans son roman, afin de mettre à l’honneur Charlie, enfant sage, humble, bien élevé, bref, parfait, Roald Dahl affuble les quatre autres visiteurs de personnalités bien marquées, dont les vices les conduiront à leur perte : pour avoir bu à la rivière-mélangeuse et avoir été aspiré par le tuyau conduisant à la salle des nougatines Augustus Gloop sera déformé, comme une allumette ! Le chewing-gum expérimental que Violette Beauregard volera, la transformera en une gigantesque myrtille, mésaventure dont elle gardera la peau bleue.

De son côté, Mike Teavee sera miniaturisé par la caméra qui diffuse des échantillons de barres de chocolat à la télévision, il devra passer par la machine à étirer les guimauves dont il ressortira géant et maigre. Enfin, la prétentieuse et envieuse Veruca Salt, sera jetée aux ordures par les écureuils détecteurs de mauvaises noix ! Ainsi, Charlie et son grand-père Joe seront les seuls à demeurer avec Willy Wonka qui fera du jeune garçon son successeur, partant avec lui en voyage dans un ascenseur en verre et volant.

12 images
Augustus Gloop, Charlie Bucket, Violette Beauregard, Mike Teavee et Veruca Salt © Tous droits réservés

C’est en 1972 que sort la suite des aventures de Charlie. Dans Charlie and the Great Glass Elevator, "Charlie et le Grand ascenseur de verre" ; Dahl y raconte que Charlie a bien hérité de l’usine Wonka, mais l’ascenseur de verre va venir troubler sa vie…

Le Charlie et la chocolaterie de Burton demeure dans les mémoires, pourtant, il fut précédé d’une première version cinématographique sortie en 1971 : Willy Wonka & the Chocolate Factory. Avec Gene Wilder dans le rôle de Willy, le film a été réalisé par Mel Stuart, à qui sa fille de dix ans avait demandé d’adapter le livre qu’elle avait lu ! Le film sortira en France sous le titre de Willy Wonka au pays enchanté.

12 images
© Tous droits réservés

Bien qu’il se soit vu confier le scénario, Roald Dahl sera déçu du résultat, David Seltzer ayant réécrit les textes. Dès lors, jusqu’à son décès en 1990, l’auteur refusera obstinément d’accorder de nouveaux droits d’adaptation de son roman. Sa déception provenait aussi du choix de l’acteur pour le rôle de Wonka : trouvant Gene Wilder un peu trop vulgaire, Dahl aurait préféré le comédien irlandais Spike Milligan… Enfin, il estimait que Willy Wonka était trop mis en avant, par rapport à Charlie. Ces déboires n’empêcheront pas le film d’être inscrit, en 2014, au National Film Registry dans le but d’être conservé à la bibliothèque du Congrès, à Washington.

Il est indéniable que la fantastique et merveilleuse histoire écrite par Roald Dahl est attachante. La preuve, c’est qu’elle a donné naissance à bien des avatars. Dès 1971, The Willy Wonka Candy Company est fondée, fabriquant des sucreries distribuées dans les pays anglo-saxons et en Amérique du Sud. Des tickets d’or est née une expression anglaise, "golden ticket" qui désigne une garantie pour quelque chose d’exclusif… En 2005, une adaptation théâtrale a été créée par la troupe française Andromède, qui initie les jeunes au théâtre. Depuis les années 2010, diverses comédies musicales se jouent, à Londres et à Boradway. Enfin, en 2017, un long-métrage d’animation a vu le jour : Tom et Jerry au pays de Charlie et la chocolaterie !

12 images
© Tous droits réservés
Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK