C’est le retour des sorties littéraires : découvrez celles qu’il ne faut pas manquer en mai

La période de confinement aura été compliquée pour l’ensemble de la chaîne du livre. Entre les sorties littéraires qui ont dû être repoussées – voire annulées -  et le manque à gagner important pour tous les acteurs, la deuxième moitié de l’année s’annonce délicate. Dès ce lundi 11 mai, les librairies rouvriront leurs portes en prenant toutes les mesures de sécurité préconisées.

Si vous manquez quelque peu d’inspiration, Sous Couverture vous a préparé une sélection (non-exhaustive) de livres parus en ce mois de mai. Si vous avez d’autres suggestions, n’hésitez pas à nous les partager sur nos réseaux sociaux. Bonne dégustation !

"Calme plat" de Charles Williams aux éditions Gallmeister – Sortie prévue le 28 mai

Depuis une quinzaine d’années, la maison d’édition française Gallmeister se démène pour dénicher des pépites d’un style peu répandu en francophonie : le nature writing. Comprenez, un mélange d’observations de la nature et d’autobiographie. Pete Fromm étant l’un des maîtres en la matière (on note par exemple le sublime Mon désir le plus ardent).

Gallmeister propose plusieurs sorties au mois de mai dont Calme plat de Charles Williams. "En lune de miel, Ingram et Rae naviguent sur l’océan Pacifique, mais un calme plat immobilise leur voilier. Un canot s’approche, mené à la rame par un jeune homme à bout de force. Il raconte que son équipage est mort d’une intoxication alimentaire et que son yacht est en train de couler", raconte la quatrième de couverture. Paru dans les années 60, ce roman a été adapté au cinéma par Phillip Noyce, Orson Welles et François Truffaut. Quand on vous dit que Gallmeister a le chic pour déterrer les pépites…

"La vie est un roman" de Guillaume Musso aux éditions Calmann-Lévy – Sortie prévue le 26 mai

Présente-t-on encore Guillaume Musso ? Certainement pas. Pour ce 17e roman, l’auteur français raconte l’histoire de Flora Conway, romancière renommée à la discrétion légendaire. Un triste jour d’avril, sa fille de trois ans disparaît alors qu’elles jouaient toutes les deux à cache-cache dans son appartement de Brooklyn. Au même moment, de l’autre côté de l’Atlantique, un écrivain au cœur déchiré rumine dans une maison en lambeaux. Une histoire très attendue par les fans du romancier, pleine d’intrigues et de rebondissements dont il a le secret.

Auteur à succès et réel monstre de l’été, tous les romans de Musso sont attendus avec impatience. Habituellement, les auteurs de ce genre sont les seuls à publier à cette période de l’année. Mais la pandémie étant passée par là, le nouveau roman de Guillaume Musso aura une concurrence plus accrue que d’habitude.

Découvrir l'interview de Guillaume Musso pour son précédent roman

"L’énigme de la chambre 622" de Joël Dicker aux éditions de Fallois – Sortie prévue le 27 mai

Autre auteur à succès, le Suisse Joël Dicker présente L’énigme de la chambre 622, son cinquième roman. Souvenez-vous, en 2012 il créait la sensation avec son premier récit La vérité sur l’affaire Harry Quebert (Prix Goncourt des lycéens et adapté à la télévision). Depuis, chacun de ses romans se vend à des centaines de milliers d’exemplaires.

Comme la plupart de ses romans, Joël Dicker propose un cold case où passé et présent s’entremêlent fougueusement. Une nuit de décembre, un corps est découvert au Palace Verbier dans les Alpes suisses. Une enquête de police est ouverte, en vain. Des années plus tard, début 2018, un écrivain décide de prendre quelques jours de vacances dans ledit palace. Sans s’imaginer se retrouver plongé dans cette affaire macabre non résolue.

"Hunger Games : la ballade du serpent et de l’oiseau chanteur" de Suzanne Collins aux éditions PKJ – Sortie prévue le 20 mai

Voilà une sortie littéraire qui ravira plusieurs publics et, surtout, qui saura vous transporter dans un autre univers. Quoi de plus important en ces temps de confinement finalement ? Suzanne Collins revient avec un quatrième tome de sa saga à l’occasion du 10ème anniversaire de celle-ci.

Nous sommes au matin de la Moisson qui sonne les terribles Hunger Games. Au capitole, un nouveau mentor de 18 ans, Coriolanus Snow, se prépare à devenir le mentor des Jeux. Réel espoir pour la maison Snow, le jeune homme devra faire preuve d’audace et de charme pour faire gagner sa candidate. Mais ses plans de gloire se voient compliqués lorsqu’il découvre l’identité de sa "protégée". Entre affection et soif de pouvoir, Coriolanus saura-t-il tirer son épingle du jeu ?

Découvrir l’interview de Suzanne Collins et de son éditeur

"Retour de service" de John le Carré aux éditions Seuil – Sortie prévue le 28 mai

Que serait une sélection de livres made in Sous Couverture sans un polar ? Pas grand-chose nous diriez-vous. À 90 ans, John Le Carré est loin d’avoir perdu la main. Il nous plonge dans un futur proche sur les pas de de Nat, vétéran des services de renseignement britanniques. À peine rentré de sa dernière mission, l’espion entend profiter d’un moment de repos auprès de Prue, son épouse. Quand il découvre que des secrets d’État sont vendus à la Russie, Nat n’a d’autre choix que de faire une croix sur son projet.

Le Carré nous emmène dans une Grande-Bretagne en plein Brexit et dresse un portrait acide mais juste de notre société.

"L’ombre de ma mère" de Claudine Londre aux éditions Seuil - Sorti le 5 mars dernier

Dans toute notre générosité, on ne résiste pas à vous partager un premier roman que nous chérissons particulièrement. Certes nous trichons un tout petit peu étant donné qu’il est sorti début mars. Mais vous ne nous en voudrez pas car un peu de promotion pour un livre publié en plein début de crise ne peut pas faire de mal… Dans ce premier roman, Claudine Londre raconte l’histoire faussement candide d’une anti-héroïne qui tente toutes les fantaisies possibles et imaginables pour se débarrasser de l’ombre encombrante de sa défunte maman.

En toute modestie, ce premier ouvrage parvient à tirer son épingle du jeu en usant de mots doux et de bons jeux de mots. Comme quoi, même six pieds sous terre, on n’a pas fini d’avoir sa mère sur le dos…