Apocalypse Now, avant le film, un livre !

Vous n'avez jamais vu Apocalypse Now, le film culte de Francis Ford Coppola ? Bonne nouvelle ! A l’occasion de ses 40 ans, une version restaurée et allongée est parue fin 2019 et est disponible en DVD sous le titre d’Apocalypse Now Final Cut. Le film original a partagé la Palme d’Or au Festival de Cannes 1979 avec Le Tambour, de Volker Schlöndorff. Il a aussi reçu plusieurs Oscars, Golden Globes et autres prix… Mais saviez-vous qu’avant d’être un film mythique, l’œuvre était un livre ?

Le film se déroule pendant la guerre du Vietnam. Le capitaine Willard (campé par Martin Sheen) est chargé par les services secrets américains de retrouver et d’éliminer le colonel Kurtz (Marlon Brando) qui a pris la tête d’un groupe d’indigènes et mène, contre l’ennemi, des opérations militaires d’une sauvagerie hallucinante. À travers les pages du dossier de Kurtz, Willard découvre un individu fascinant…

Arrivé au camp, Kurtz sachant pourquoi Willard est là, il lui explique les raisons qui l’ont mené à cette barbarie et lui montre une pierre gravée de l’inscription Our motto : Apocalypse Now, "Notre slogan : l’Apocalypse maintenant". Après quelques péripéties, Willard finit par assassiner Kurtz.

16 images
Détail de l'affiche d'Apocalypse Now © Tous droits réservés

Mais saviez-vous qu’avant d’être un film mythique, dont le tournage fut, sous de nombreux aspects… apocalyptique, l’œuvre était un livre ? Le scénario est en effet une libre adaptation de la nouvelle Heart of Darkness, "Au cœur des ténèbres", écrite par Joseph Conrad et parue en feuilleton dans le Blackwood’s Magazine, en 1899.

De son véritable nom, Teodor Józef Konrad Korzeniowski est né en Russie en 1857, dans une famille de la noblesse polonaise. Il est mort à Bishopsbourne, en Angleterre, le 3 août 1924. Cet aventurier, d’abord mousse, sera promu capitaine au long cours. Naturalisé Anglais en 1886, il voyagera jusqu’en 1894. C’est l’année suivante qu’il publie son premier livre, La Folie Almayer, narrant la vie quelque peu dérangée, d’un Occidental en Malaisie.

L’histoire d’un voyage au cœur du plus ténébreux des mondes…

La longue nouvelle Au cœur des ténèbres sera publiée in extenso en 1902, dans Youth, un recueil de trois récits avant de paraître, en français, aux éditions Gallimard en 1925.

Résumé : Dans un bateau, un membre de l’équipage raconte l’histoire d’un jeune officier de la marine marchande britannique, Charles Marlow, qui, des années en arrière, fut engagé par une compagnie belge et remonta un fleuve en pleine Afrique noire. Son but était de rétablir des liens commerciaux avec le directeur d’un comptoir installé au cœur de la jungle, Kurtz, remarquable collecteur d’ivoire, n’ayant plus donné de nouvelles depuis des mois… Arrivant au terme de son expédition, Marlow découvrira la maison de Kurtz, entourée de piquets soutenant des têtes humaines… L’histoire d’un voyage au cœur du plus ténébreux des mondes…

16 images
Edition Gallimard de 1925 © Tous droits réservés
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

L’ouvrage de Conrad s’inspire de nombreux faits réels, deux d’entre eux ont un rapport avec le Congo de Léopold II. Il y a d’abord l’histoire véridique de l’auteur qui fut chargé d’aller rechercher un malade incurable, Georges-Antoine Klein, un agent français de la Compagnie du Congo pour le Commerce et l’Industrie. Pour rapatrier Klein, en poste à Stanley Falls, l’actuelle Kisangani, Conrad remonta le fleuve Congo, depuis Léopoldville, aujourd’hui Kinshasa, avec son steamer Roi des Belges… Klein mourra à bord, lors du voyage de retour.

16 images
Le steamer "Roi des Belges" © Tous droits réservés

Il est également probable que Conrad se soit inspiré de In Darkest Africa "Dans les ténèbres de l’Afrique", d’Henry Morton Stanley, paru en 1890. Le journaliste et explorateur y raconte son expédition à la recherche du Prussien Oscar Schnitzer, alias Emin Pacha, un médecin, naturaliste et explorateur qui fut gouverneur de la province égyptienne d’Equatoria (actuel Soudan du Sud). Il fut pris dans la révolte menée par Mauhammad Ahmad ibn Abd Allah Al-Mahdi, à partir de 1881, en vue de fonder le Mahdiyah, état théocratique dont l’existence fut brève : 1885 à 1899. Après avoir remonté le fleuve Congo, traversé les forêts de l’Ituri et perdu deux tiers de ses hommes, Stanley retrouvera Schnitzer en 1888.

À l’écran, si Apocalypse Now est largement inspiré de la nouvelle de Conrad, son adaptation la plus fidèle – et sous son titre original – est un téléfilm de 1993, réalisé par Nicholas Roeg avec John Malkovich. Mais Conrad n'a pas seulement inspiré Coppola et Roeg. En 2008, le franco-irakien Abbas Fahdel sortira Dawn of the World, "L’Aube du monde", dont l’action se déroule dans les marais du sud de l’Irak durant la guerre du Golfe… Et enfin, en 2019, James Gray choisira Au cœur des ténèbres comme base pour réaliser Ad Astra, cette fois en pleine science-fiction, avec Brad Pitt et Tommy Lee Jones.

16 images
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

En littérature aussi, quelques auteurs ont usé de l’œuvre de Conrad. Par exemple, la philosophe Hannah Arendt, dans Les Origines du totalitarisme, en 1951 ou encore Robert Silverberg dans Downward to the Earth "Les Profondeurs de la Terre", paru en 1970… Alberto Moravia, hanté par Au cœur des ténèbres, s’en inspirera pour son dernier roman édité en 1991, La Femme léopard.

De leur côté, les auteurs de B.D. Olivier Cotte et Xavier Coste ont transposé l’œuvre en la mixant avec Le Monde englouti (éd. Denoël, 1964) de James G. Ballard, dans Le lendemain du monde (Casterman, 2017), dont l’action se déroule dans un univers post-apocalyptique. En résumé, d’Au cœur des ténèbres de Conrad à la B.D., voici bien des ouvrages à découvrir avant de regarder la dernière version d’Apocalypse Now !

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK