Alain Berenboom : "Il faut s'alimenter du passé, sans en être prisonnier"

Alain Berenboom (gauche) et Thierry Bellefroid (droite) sur le tournage de Sous Couverture
3 images
Alain Berenboom (gauche) et Thierry Bellefroid (droite) sur le tournage de Sous Couverture - © Odile Vanhellemont (Sous Couverture - RTBF)

On le connaît pour les grandes affaires qu'il a défendues en tant qu'avocat et pour les romans qu'il nous offre. Alain Berenboom était notre invité dans Sous Couverture.

Avocat spécialiste des droits d'auteur, Alain Berenboom est également auteur. Au total, il compte une quinzaine de romans à son actif. Pas mal pour quelqu'un qui jongle entre ses deux professions.

Après le succès de son Monsieur Optimiste (lauréat prix Rossel en 2013), Alain Berenboom revient avec Le rêve de Harry, son nouveau roman inspiré de la vie de son grand oncle et de sa grande tante. Avec passion, l'écrivain raconte son histoire et celle d'une partie de sa famille.

Bruxelles, ma belle

Fan inconditionnel de notre belle capitale, il choisit d'y dérouler l'intrigue de cette nouvelle fiction. Pour une fois, c'est dans un Bruxelles contemporain qu'Alain Berenboom nous emmène. Lui qui nous avait habitué à remonter le temps. Par nostalgie ? "Tout roman est nostalgique finalement. D'ailleurs, quand le lecteur s'empare du roman, même s'il est écrit dans un monde contemporain, l'histoire est déjà dans le passé", détaille-t-il à Thierry Bellefroid. "Il faut s'alimenter du passé, mais ne pas en être prisonnier."

De sa grande passion pour le cinéma au livre (très surprenant) qu'il aurait aimé lire, Alain Berenboom livre une rencontre aussi agréable qu'enrichissante. Le tout dans un décor splendide. Que demander de plus ?

 

Le rêve de Harry d'Alain Berenboom aux éditions Genèse

Dans un Bruxelles contemporain, Alain Berenboom nous emmène sur les traces de Michaël, agent immobilier pas franchement talentueux. Pourtant, son objectif est d'atteindre la renommée de son oncle Harry, grand professionnel de la location. En pleine peinte descendante, il fait la connaissance d'une charmante veuve, largement fantasque, qui lui propose de trouver un locataire pour son somptueux pavillon. Michaël y voit la chance de relancer sa carrière, mais c'est sans compter sur le caractère tatillon de sa nouvelle amie…

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK