Agatha Christie : Il y a 45 ans, la reine du crime (presque) parfait s’éteignait

Agatha Christie est probablement l’auteure la plus célèbre au monde ! Elle est, du moins, la plus traduite avec pas moins de 282 traductions dans 26 pays, selon le recensement de l’UNESCO. Concernant les ventes, avec l’estimation de 2,5 à 4 milliards d’exemplaires vendus, cette chère Agatha n’est dépassée que par… la Bible !

L’incommensurable génie du roman policier, née Agatha Mary Clarissa Miller, le 15 septembre 1890 à Torquay, sur la côte sud de l’Angleterre, s’éteignait le 12 janvier 1976, à Wallingford, dans l’Oxfordshire, voici 45 ans…

Celle qui devint Lady Agatha Christie en 1971 fut l’auteure de 66 romans policiers et 14 recueils comptant 190 nouvelles. Les années 1930 seront les plus éclatantes de sa carrière : pas moins de 25 romans et recueils de nouvelles sont publiés, dont certains chefs-d’œuvre, tels L’Affaire Protheroe, La Maison du péril, Le Crime de l’Orient-Express, Meurtre en Mésopotamie, Mort sur le Nil et Dix Petits Nègres, depuis lors rebaptisé Ils étaient dix.

Possédez-vous l’intégralité des œuvres d’Agatha Christie ? Si tel n’est pas le cas, pas de problème : 4 millions de ses ouvrages se vendent chaque année dans le monde !

24 images
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

C’est en 1912, lors d’un bal donné par Lord et Lady Clifford, baron et baronne de Chudleigh, à Hugbrooke House, dans le Devon, qu’Agatha Miller rencontre le lieutenant Archibald Christie (1889-1962). Ils se marient le 25 décembre 1914.

Dès le début de la Première Guerre mondiale, elle s’engage comme infirmière bénévole avant de devenir assistante chimiste dans une pharmacie d’hôpital militaire. Elle décrochera son diplôme de pharmacienne en avril 1917 ! La fonction est évidemment propice pour commencer à maîtriser ses connaissances en poisons et autres drogues !

 

C’est à l’époque, après avoir lu Le Mystère de la chambre jaune, de Gaston Leroux, qu’elle écrit son premier roman policier, La Mystérieuse Affaire de Styles, publié en 1920, où apparaît pour la première fois, Hercule Poirot !

À l’issue du conflit, Archibald Christie est promu colonel et affecté au Ministère de l’Armée de l’Air, le couple s’installe donc au 5, Northwick Terrace, à Londres. C’est là que le 5 août 1919, Agatha donnera naissance à son unique enfant, Rosalind.

Le véritable succès de la romancière éclate en 1926 avec son septième roman : Le Meurtre de Roger Ackroyd, résolu par Poirot. Ce qui n’empêche pas Agatha de créer bien d’autres héros : Miss Jane Marple, Tommy et Tuppence Beresford sans oublier leurs amis et assistants : le colonel Race, Ariadne Oliver, le superintendant Battle, l’inspecteur Japp, Harley Quinn et, évidemment, l’incontournable Miss Lemon, secrétaire de Poirot et surtout, le capitaine Arthur Hastings !

24 images
© Tous droits réservés
© Hulton Archive
© Hulton Archive
© Tous droits réservés

En décembre 1926, Agatha disparaît, affectée par la mort de sa mère et l’infidélité de son mari. S’est-elle suicidée ? Son meurtre a-t-il été commandité par son époux ? Ou est-ce un coup de publicité ? Sa voiture est retrouvée dans le Surrey, pas moins de 15.000 bénévoles participent à des battues dans la région, sans succès. Agatha est finalement retrouvée, saine et sauve, au Swan Hydropathic Hotel, dans la station thermale d’Harrogate, où elle s’est inscrite sous le nom de Mrs Theresa Neele… nom de la maîtresse de son mari !

Agatha Christie prétendra ne se souvenir de rien et ne reconnaîtra même pas son époux. L’aventure sera expliquée comme une décompensation avec fugue amnésique et perte d’identité. En avril 1928, le divorce des époux Christie est prononcé, le colonel épouse sa maîtresse mais Agatha gardera son patronyme d’épouse pour signer ses ouvrages. Probablement la géniale et malicieuse romancière a-t-elle – aussi – voulu se moquer de la police qui n’avait pas pensé à interroger sa fille, Rosalind, mise dans le secret afin qu’elle ne s’inquiète pas !

En 1930, lors d’une croisière au Moyen-Orient, Agatha fait la connaissance de Sir Max Mallowan (1904-1978), archéologue sur le site de la ville d’Ur. Après moult péripéties et un retour en Angleterre, Mallowan décide de ne pas repartir directement et se fait engager au British Museum. Lorsqu’il demande Agatha en mariage, elle hésite car il est catholique et elle, de 15 ans son aînée ! Le mariage aura lieu le 11 septembre 1930 à Edimbourg, après que l’heureux époux se soit converti à l’anglicanisme.

Agatha accompagnera régulièrement son époux dans ses campagnes de fouilles, se découvrant une véritable passion pour l’archéologie : elle nettoie et restaure les pièces découvertes, réalise les inventaires, dessine les pièces et les photographie… Après plusieurs années, les Mallowan quittent la Syrie.

Agatha relatera son expérience d’archéologue dans Dis-moi comment tu vis. Evidemment, ses nombreux voyages en Orient lui ont inspiré bien des romans, comme par exemple, ses mésaventures lors d’un retour à Londres à bord de l’Orient-Express donna naissance… au Crime de l’Orient-Express.

Mais la Reine du Crime souhaite s’essayer à des romans non policiers : Musique barbare paraît en 1930, sous le pseudonyme de Mary Westmascott.

Cinq autres ouvrages, tel Loin de vous ce printemps, suivront avant qu’un critique américain ne dévoile le pot aux roses, ce qui stoppera net cette branche de la production d’Agatha !

En 1938, Max et Agatha achètent une maison de campagne, Greenway Estate, dans le Devon ; en 1999, les descendants d’Agatha en font don au National Trust, depuis, la demeure est devenue l’un des nombreux musées consacrés à Agatha Christie.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Agatha Christie s’engagera comme préparatrice à la pharmacie du University College Hospital, à Londres, l’occasion de parfaire ses connaissances en matières toxiques en tous genres ! Elle avait été approchée pour travailler dans la propagande, tâche qu’elle refusera, de peur de ne pas être à la hauteur. Pourtant, elle écrira N. ou M. ? où elle dénonce la cinquième colonne que constituent les disciples anglais du nazisme.

C’est encore durant la dernière guerre que l’auteure écrit deux œuvres de la plus grande importance : Hercule Poirot quitte la scène, publié en 1975, et La Dernière Enigme, édité en 1976, où disparaissent Poirot et Miss Marple : au cas où Agatha venait à mourir pendant la guerre, ces livres étaient destinés à éviter que d’autres écrivains donnent une suite à ses héros !

24 images
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

Également auteure de scenarii pour des feuilletons télévisés et de dix-huit pièces de théâtre, c’est en 1974 qu’Agatha fait sa dernière apparition publique, à l’occasion de l’avant-première du film Le Crime de l’Orient-Express, de Sydney Lumet, en présence d’Elisabeth II : la grande dame se dira heureuse de l’adaptation, sinon qu’elle trouvera les moustaches d’Hercule Poirot… trop banales ! Agatha Christie meurt le 12 janvier 1976, dans sa maison de Wallingford, près d’Oxford. Elle est inhumée au cimetière de Cholsey, dans l’Oxfordshire.

Sur sa tombe est gravé un verset de La Reine des Fées, d’Edmund Spenser : "Temps de repos après tant de labeur, Havre de paix après les jours de tempête, Trêve bénie succédant à la guerre, La mort est douce après notre vie si âpre".

 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK