S.O.S sages-femmes, la série dramatique à succès de la BBC va bouleverser vos après-midi sur La Une!

Considérée comme la série dramatique la plus réussie de la décennie sur la BBC, "SOS sages-femmes" réunit en moyenne 9 millions de spectateurs devant chaque épisode, depuis 2012. Plus que "Downton Abbey" !

Basée sur les mémoires de Jennifer Worth, vraie sage-femme ayant exercé dans le Londres d’après-guerre, la fiction suit les débuts de Jenny Lee (Jessica Raine), infirmière fraîchement diplômée en obstétrique. Celle-ci débarque dans l’East End, quartier le plus précaire et le plus abîmé, et va devoir exercer avec peu de moyens, mais tout le soutien de ses collègues : d’énergiques jeunes femmes et des nonnes pleines d’empathie.  

5 images
SOS sages-femmes © Neal Street Productions

En 1957, Jenny Lee, jeune fille de bonne famille, devient sage-femme dans un couvent du quartier le plus déshérité de Londres pour oublier un amour impossible. Comme entrée en matière, elle assiste aux accouchements d'une jeune fille de 23 ans qui en est à son quatrième enfant, sans pères, et d'une femme déjà mère de 24 enfants. De surcroît, elle prend en charge une patiente atteinte de syphilis...

Une série britannique créée par Heidi Thomas à découvrir au rythme de 2 épisodes tous les jours de la semaine, dès le jeudi 23 avril à 15h05 sur La Une, en version multilingue. L’intégralité des saisons est également disponible sur Auvio au fur et à mesure de la diffusion en télévision. 

5 images
SOS sages-femmes © Neal Street Productions

Une leçon d'Histoire

"Le récit peut sembler sentimentaliste mais il est très réaliste", dit Pippa Harris, productrice. "Chaque aventure est une mini leçon d’histoire sur la bravoure des femmes, qu’elles soient aides-soignantes ou parturientes. Elle démontre les difficultés et drames des accouchements à domicile, dans des maisons souvent sans eau courante. On y découvre les balbutiements de la médecine quant à l’accouchement sans douleur, l’éducation prénatale à l’hygiène et à la puériculture. Mais aussi ses limites lorsqu’une naissance se termine tristement."

5 images
SOS sages-femmes © Neal Street Productions

Une série plus vraie que nature

Pour coller au plus près de la réalité, la série s'est assurée les service d'une professionnelle du métier, Terri Coates. Sur le plateau, elle apprend les manipulations aux actrices et supervise les scènes d'accouchement. "Filmer une naissance prend cinq à six heures d’ajustements." précise-t-elle.


Les épisodes sont si réalistes qu'ils sont montrés aux étudiants en médecine pour leur enseigner la communication avec les futures mamans et l’évolution des techniques de soins. Les répétitions ont lieu avec des prothèses et des poupées. "Aucun acteur n’est autorisé à toucher un vrai bébé jusqu’à ce que je l’y autorise !" affirme Terri.   

5 images
SOS sages-femmes © Neal Street Productions

Tous les protagonistes, non seulement les sages-femmes, mais également la nonne un peu bougonne, le docteur Turner ou le policier dévoué qui tombe amoureux d’une des sages-femmes, forment un une galerie de portraits touchants. 

Une série bouleversante et sensible, incarnée par un casting impeccable d'actrices quasi inconnues chez nous, qui vous fera passer des après-midi réconfortantes tous les jours de la semaine sur La Une dès le jeudi 23 avril, et sur Auvio.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK