"Kiri", la mini-série anglaise choc sur la disparition d'une petite fille en pleine adoption

Kiri est une mini-série de quatre épisodes sur la disparition d'une petite fille noire accueillie par une famille blanche et qui visitait ses grands-parents naturels. C'est une histoire bouleversante sur les coulisses de l'adoption et les préjugés de la société. Elle est à dévorer dès maintenant en version multilingue dans le Séries Corner sur Auvio.

"Kiri", c'est le prénom d'une petite fille noire de 9 ans dont la mère est décédée et le père un ancien dealer violent. Elle est accueillie chez les Warner, famille blanche qui souhaite l'adopter. Alors que Miriam, l'assistante sociale en charge de son dossier, l'amène voir ses grands-parents naturels, Kiri disparaît. Que lui est-il arrivé ? Quelles responsabilités portent l'assistante sociale, les Warner ou les grands-parents ? 

Des sujets sensibles mais superbement traités

Jack Thorne, scénariste talentueux de séries comme National Treasure ou His Dark Materials, s'est fortement inspiré de son enfance pour créer cette histoire. Sa mère travaillait dans le même milieu et il cherchait un moyen d'écrire à ce propos.

J'ai toujours été fasciné par le travail des assistantes sociales et la pression qu'elles subissent. 

Interprété par la merveilleuse actrice Sarah Lancashire, le personnage de Miriam est superbement construit. Clouée au pilori par les médias et abandonnée par ses employeurs, l'assistante sociale va défendre ses positions tout en assumant sa responsabilité. 

Profondément humaine, Kiri est une mini-série délicate sur les coulisses de l'adoption, le quotidien des travailleurs sociaux et les questions raciales au sein de la société anglaise. À voir jusqu'au 14 décembre dans le Séries Corner.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK