Rendez-vous avec Salman Rushdie dont la tête a été mise à prix dans votre émission "Retour aux sources"

Salman Rushdie dont la tête a été mise à prix dans Retour aux sources
Salman Rushdie dont la tête a été mise à prix dans Retour aux sources - © Tous droits réservés

Elodie De Sélys débute la saison de "Retour aux sources" en prime sur La Trois avec le documentaire de William Karel consacré à Salman Rushdie. En plateau, elle recevra Pierre Mertens et Pierre Kroll.

Le documentaire de William Karel dévoile la vie de l'auteur des "Versets sataniques". Quand le livre est publié en 1988, personne ne perçoit encore la montée du fondamentalisme musulman ni ses conséquences. Salman Rushdie vivra 30 ans sous la menace d'une fatwa prononcée par l'ayatollah Khomeini. Depuis New-York, où il vit, Salman Rushdie revient avec William Karel, sur l'histoire et la portée prophétique d'un livre plus que jamais d'actualité, il parle aussi du temps présent, de son enfance à Bombay, de Trump et de littérature.

Qu’est-ce qui peut bien relier Pierre Mertens et Pierre Kroll à Salman Rushdie ? 

Il y a trente ans en effet, en février 1989, en Iran, l'ayatollah Khomeiny annonçait haut et fort qu’il mettait sa tête à prix, à cause de son roman " Les versets sataniques ". En décembre 1998, Pierre Mertens et Salman Rushdie étaient invités tous les deux par Dolorès Oscari sur le plateau de " Si j’ose écrire " sur la RTBF. En juillet de l’année suivante, Pierre Kroll assistait à la cérémonie de l’Université de Liège qui décernait à Salman Rushdie le titre de Docteur honoris causa.

Inutile de dire que le métier de caricaturiste devient compliqué aujourd’hui, à l’ère d’Internet et du déferlement d’opinions souvent très tranchées sur les réseaux sociaux. 

Pierre Kroll a perdu des amis dans l’attentat de Charlie Hebdo, en janvier 2015Charb, le directeur du journal, abattu ce jour-là figurait d’ailleurs sur la même liste de personnalités à éliminer que Salman Rushdie, une liste publiée au printemps 2013 par Al-Quaïda.

Aujourd’hui Salman Rushdie, anobli par la reine Elisabeth, mène une vie beaucoup plus libre mais prudente aux Etats-Unis et continue d’écrire, ce qu’il n’a jamais cessé de faire d’ailleurs. 

Pour tous il s’agit du même combat au quotidien afin que la liberté d’expression ne se fasse pas museler par la peur.

 "Salman Rushdie, la mort aux trousses" Un RDV-découverte à ne pas manquer le samedi 07 septembre à 21h05 sur La Trois.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK