Retour aux sources : "Mitterrand, que reste-t-il de nos amours ?" coproduit par la RTBF

Retour aux sources : "Mitterrand, que reste-t-il de nos amours ?" coproduit par la RTBF
Retour aux sources : "Mitterrand, que reste-t-il de nos amours ?" coproduit par la RTBF - © Tous droits réservés

Nous replongeons dans les années du Mitterrandisme en France. Alors que la France s’apprête à commémorer en 2016 les vingt ans de sa disparition et le centenaire de sa naissance, le réalisateur William Karel a cherché à savoir que reste-t-il des années Mitterrand et des espoirs qu'il a pu susciter ? A voir sur la Une le vendredi 12 décembre à 22h10.

François Mitterrand fait-il encore rêver aujourd’hui ? Les Français l’avaient élu pour "Changer la vie". Vingt ans après sa mort, William Karel tente ici de tirer un bilan critique de ces années.

Que reste-t-il de François Mitterrand ? De l’homme, de son parcours ? Au-delà du personnage de roman, au-delà du vieil homme face à la mort, que reste-il du bilan politique de celui qui fut le premier président socialiste de la Ve République ? Que reste-t-il de celui qui disait : " Je suis le dernier des grands présidents. Le dernier dans la lignée de de Gaulle. Après moi, il n'y en aura plus d'autres en France "... Que reste-t-il de celui que l’on appelait " Le Prince des ténèbres ", " Le Florentin ", " Dieu ", ou plus familièrement "Tonton" ?

Habile politique, Européen converti, père aimant de Mazarine, l’homme a été adulé ou détesté, parfois les deux, et souvent par les mêmes, mais, disent certains, c’était au moins la marque d’un esprit fort et d’une personnalité riche, ambiguë, contrastée, romanesque.

S’appuyant sur de nombreux témoignages, et sur des archives retraçant quatorze ans de pouvoir, William Karel revisite avec précision les deux septennats en clair-obscur du premier président socialiste. L'abolition de la peine de mort. Les mesures sociales. Les radios libres. L'impôt sur les grandes fortunes. La semaine de 39 heures. La cinquième semaine de congés payés. La retraite à 60 ans. La loi sur l'égalité salariale entre hommes et femmes. L’Europe, surtout. Sans oublier la première fête de la musique. Mais aussi, revers de la médaille : l’émergence favorisée du Front national, et la part d’ombre du personnage, révélée par le second mandat : les mensonges sur sa maladie pendant quinze ans, les suicides de François de Grossouvre et de Pierre Bérégovoy, les écoutes téléphoniques et surtout, le retour d’un passé occulté, de son allégeance de jeunesse à Vichy et de son amitié avec René Bousquet à son rôle de garde des Sceaux pendant la guerre d’Algérie. Pour ses derniers voeux télévisés aux Français, François Mitterrand avait eu ces mots inouïs : " Je crois aux forces de l’esprit. Et je ne vous quitterai pas. " Vingt ans après sa disparition, a-t-il vraiment tenu parole ?

Ce récit sans concession de deux septennats fait appel à ceux qui l’ont côtoyé : conseillers et collaborateurs (Laurent Fabius, Roland Dumas, Bernard Debré, Jean-Pierre Chevènement, Ségolène Royal, Jacques Attali ou encore Laure Adler), mais aussi des journalistes et des observateurs (Michèle Cotta, Pierre Péan, Edwy Plenel ou Serge July).

Pour commenter ce documentaire, Elodie de Sélys recevra Isabelle Christiaens et Jean-François Bastin, auteurs en 1991 d'un double documentaire sur François Mitterrand intitulé "Mitterrand : Le pouvoir du temps - Le temps du pouvoir".

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK