Les femmes du IIIème Reich dans Retour aux sources

Les femmes du IIIème Reich dans Retour aux sources
Les femmes du IIIème Reich dans Retour aux sources - © Tous droits réservés

Le 8 mai 1945, le IIIe Reich capitule. Dans les ruines de Berlin, il ne reste plus que des femmes. Veuves et orphelines, elles ont tout perdu pendant cette guerre. Infirmières, secrétaires, épouses, mères de famille, gardiennes, qui étaient ces allemandes du IIIe Reich ? Comment se sont-elles fait enrôler au sein du régime ? Quel a été leur rôle ?

La femme allemande a longtemps été une victime du Reich. Souffrant de privations, séparée de son mari et de ses enfants partis faire la guerre ou encore violée par les Soviétiques lors de la défaite d’Hitler, elles sont passées au travers du jugement de l’Histoire.

Elles doivent pourtant être prises au sérieux. Car les idéologues du IIIème Reich ont su se servir des femmes allemandes pour en faire des rouages essentiels dans leur système. Plus de 13 millions d’entre elles furent encartées au sein du NSDAP, le parti nazi. Entre 1933 et 1945, leur rôle a évolué au gré des besoins. Mères de famille reproductrices dans un premier temps, elles ont ensuite contribué à la machine de guerre allemande en travaillant dans les usines, avant d’accompagner leurs maris dans les territoires occupés et de se porter volontaires pour servir comme gardiennes dans les camps de la mort.

L’historienne américaine Wendy Lower estime qu’au moins 5 000 d’entre elles ont participé aux opérations et à la terreur de la Shoah. Aujourd’hui, on peut dire que sans leur participation, le régime hitlérien n’aurait jamais été aussi monstrueusement efficace.

Un documentaire de Barbara Necek à voir sur la Une le vendredi 29 mars à 22h40.  Rediffusion sur la Trois le 30/03 21h05.

 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK