L'affaire Markovic. Coup bas chez les Gaulistes

L'affaire Markovic. Coup bas chez les Gaulistes«
L'affaire Markovic. Coup bas chez les Gaulistes« - © Tous droits réservés

Retour sur une affaire judiciaire qui a défrayé la chronique à la fin des années 60 : l'affaire Markovic. Le 1er octobre 1968, le corps de Stefan Markovic, un Yougoslave travaillant pour Alain Delon, est retrouvé dans une décharge des Yvelines. A partir de cette sordide histoire criminelle s'échafaude un incroyable complot politique destiné à mêler le nom des Pompidou à l'affaire.

En juillet 1968, le Premier ministre Georges Pompidou est remercié et placé « en réserve de la République » par le général de Gaulle. Entre les deux hommes, la crise de mai 68 a laissé des traces, des déceptions et des blessures. C'est alors que, le 1er octobre 1968, un corps est retrouvé dans une décharge des Yvelines.

Il s'agit d'un Yougoslave, un certain Stefan Markovic, homme à tout faire d'Alain Delon, play boy et petit délinquant. Des rumeurs de chantage à la suite de parties fines fuitent bientôt.

A partir de cette affaire criminelle s'élabore alors un incroyable complot politique destiné à mêler le nom du couple Pompidou à ce fait divers. Des montages photographiques grossiers montrent en effet Claude Pompidou participant à des soirées sexuellement débridées. Quand Georges Pompidou apprend la rumeur, instrumentalisée par tous ses adversaires au sein du gaullisme, il explose, reproche à de Gaulle de ne pas l'avoir défendu et décide de contre-attaquer...

Un documentaire de Cédric Condon et Jean-Yves Le Naour à découvrir à 22h45 sur La Une dans Retour aux sources et sur Auvio.

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK