Un monde obèse : des spécialistes tirent la sonnette d’alarme !

Selon les spécialistes, si on ne fait rien, près de la moitié de la population sera obèse en 2030 dans le monde. Un problème majeur de santé publique puisque l’obésité provoque l’augmentation du diabète, des maladies cardio-vasculaires et des cancers. A qui la faute ? Réponse dans cette enquête qui pointe les responsabilités de l’industrie agroalimentaire. Il sera suivi d’un débat animé par Julie Morelle.

" Un monde obèse " : un documentaire de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade à voir sur Auvio

Partout dans le monde, l’augmentation de l’obésité inquiète le monde médical. Et la crise sanitaire que nous traversons vient appuyer cette inquiétude. Depuis le début de la pandémie, les patients Covid-19 en surpoids se retrouvent plus rapidement aux soins intensifs et connaissent une évolution plus grave de la maladie. 

Des gens s’enrichissent sur la souffrance des autres. C’est inhumain de l’ignorer !

Aujourd’hui, il y a plus de 2 milliards de personnes obèses dans le monde. " Si nous restons sans rien faire, nos sociétés vont s’effondrer " alerte un médecin américain. Ce n’est pourtant pas le fruit d’un hasard. Le constat n’est pas neuf mais la démonstration dans ce documentaire est implacable : l’agroalimentaire et la société sont responsables de l’épidémie d’obésité. Contrairement à l’idée souvent véhiculée, elle n’est pas le résultat d’un manque de volonté individuelle mais bien le symptôme d'une société libérale et de la course au profit. "C’est rentable de vendre des aliments gras, sucrés, salés et addictifs, cela l’est beaucoup moins de vendre des produits sains et peu transformés ". L’arme secrète de l’industrie agroalimentaire c’est le prix. Leurs produits sont beaucoup moins chers que les produits frais. Les populations les plus pauvres sont donc les cibles privilégiées et les premières victimes du système. Un médecin américain très en colère dénonce : " aujourd’hui, j’ai plein de jeunes patients obèses qui souffrent de diabète. Cela me brise le cœur, c’est injuste, des gens s’enrichissent sur la souffrance des autres. C’est inhumain de l’ignorer ! " Je me bats parce que je ne supporte plus que des gens meurent à cause de ce qu’ils boivent et mangent " déclare en larmes une élue locale de San Francisco.

Ce documentaire nous emmène à la rencontre d’hommes et de femmes, qui, un peu partout dans le monde, combattent cette fatalité. Médecins, politiciens, pasteurs ou simples citoyens, ils bravent le pouvoir des multinationales et utilisent les armes du droit, de la science et de la politique pour nous permettre de reprendre le contrôle de nos corps. Ils luttent contre des boissons sucrées aussi addictives que des drogues dures, un marketing mensonger qui s’attaque aux enfants et aux plus démunis, aux gouvernements complaisants envers les géants de la malbouffe et prônent de nouvelles législations pour freiner la dangereuse colonisation alimentaire en cours depuis quatre décennies.

l’explosion des maladies chroniques dues à l’obésité met en péril les systèmes de santé

Le Chili montre la voie en tenant tête aux géants de l’agroalimentaire au nom de la santé publique. Un sénateur, ancien pédiatre, mène une lutte acharnée pour protéger les consommateurs. Il a réussi à faire voter une loi inédite imposant des logos qui informent les consommateurs sur la teneur en sucre, gras et sel d’un aliment. Une réforme efficace, puisque en 18 mois, on a observé une baisse de 25% des achats de boissons sucrées au Chili ! C’est la première fois qu’on voit dans un pays les signes d’un changement de norme pour une alimentation plus saine, c’est remarquable explique un médecin américain. Mais en Europe, le contraste est saisissant. L’étiquetage nutri-score, très timide par rapport au logo noir chilien, n’est adopté que par quelques pays et il n’est même pas obligatoire. Les industries agroalimentaires ont dépensé des sommes énormes en lobbying pour empêcher le caractère obligatoire. La conclusion est sans appel : les intérêts économiques prennent encore toujours le pas sur les questions de santé. Et pourtant, il y a urgence : l’explosion des maladies chroniques dues à l’obésité met en péril les systèmes de santé.

Un documentaire aussi salutaire que nécessaire pour éveiller les consciences !

Production : Nilaya Productions

Un documentaire également disponible en replay sur Auvio pendant 90 jours ! 

Newsletter TV

Recevez chaque jeudi toute l'actualité de vos personnalités et émissions préférées.

OK